Eidg.Materialprüf.- u. Forschungsanstalt

L'avenir appartient aux pont intelligents adaptatifs

      Dübendorf (ots) - Un modèle de pont unique en son genre a été
inauguré dans la halle de génie civil de l'Empa à Dübendorf le 22
janvier 2004. Ce pont est destiné à servir de modèle pour la
recherche et le développement de nouveaux systèmes capables de
réagir de manière intelligente aux vibrations indésirables qui
apparaissent sur les ponts.

    Sur les ponts à haubans, la lutte contre les vibrations nocives voire même dangereuses provoquées par le vent et le trafic est une préoccupation constante. Dans cette lutte il est possible de recourir entre autres à des polymères renforcés de fibres résistants à la fatigue et à la corrosion. Dans l'avenir des dispositifs amortisseurs seront aussi utilisés sur les câbles pour combattre les vibrations et les dommages de fatigue qu'elles provoquent. Ces dispositifs comportant des capteurs intégrés aux câbles surveillent en permanence l'état du pont. Si nécessaire le système est capable de réagir aux données transmises sans fils par les capteurs et de réprimer de manières «intelligente» les vibrations au moyen d'amortisseurs.

    Afin d'étudier la dynamique des ponts et les systèmes amortisseurs passifs, semi-actifs et actifs, le laboratoire d'ingénierie des structures a construit au cours de ces derniers mois une passerelle modulaire d'une portée de 20 mètres. Ce modèle de pont à haubans à l'échelle réelle unique en son genre servira à des fins de recherche et de formation des étudiants et des spécialistes de la construction dans le domaine de la dynamique des ouvrages d'art. Le financement de cette construction a été assumé par l'Empa avec le soutien financier du Conseil des EPF et le savoir faire technique de l'entreprise danoise Fiberline Composites et de la firme Maag Technic AG.

Un modèle de pont pour des projets de recherche internationaux

    Quelques projets de recherche sont déjà en cours de réalisation avec le soutien financier du Conseil des EPF, de fonds du 6e programme de recherche de l'Union Européenne et de la fondation Gebert Ruf. Les résultats acquis dans ces projets seront transposés sur ce modèle de pont au cours de ces prochains mois. Alors qu'un de ces projets étudie l'amortissement semi-actif des vibrations des haubans, une thèse de doctorat, réalisée dans le cadre d'une collaboration avec l'EPF de Lausanne, est consacrée au développement d'accéléromètres très sensibles qui, distribués sur tout le pont, forment un réseau permettant de connaître à tout moment l'état de mouvement du pont. Un autre travail de thèse, effectué par un doctorant de l'Université der Lulea en Suède, est consacré au monitorage de l'état de ponts au moyen de capteurs à fibres optiques.

Contact Dr Daniel Gsell, Laboratoire ingénierie des structures/Structural Engineering, Tél. 01 823 44 19, daniel.gsell@empa.ch

Rédaction Martina Peter, Communication/Marketing, Tél. 01 823 49 87, martina.peter@empa.ch

    Les photos peuvent être obtenus sous forme digitale auprès de martina.peter@empa.ch Photo 1 Livraison des premiers éléments du tablier du pont Photo 2 Mise en place du premier élément du tablier Photo 3 Mise sous tension et équilibrages des câbles Photo 4 Le pont après son achèvement lors du premier essai de charge. La chaussée a été chargée au moyen de 4 cubes de béton de 1000 kg chacun.

Le texte et les photographies peuvent être obtenus sous forme digitale auprès de martina.peter@empa.ch



Plus de communiques: Eidg.Materialprüf.- u. Forschungsanstalt

Ces informations peuvent également vous intéresser: