SVKH / ASMC

Coup de grâce bureaucratique pour de nombreuses médications complémentaires

Berne (ots) - Swissmedic a promulgué le 1er octobre 2006 les nouvelles ordonnances concernant les médicaments complémentaires. Les autorités sanitaires ont fixé de tels obstacles à l'autorisation et des coûts si hauts, que largement plus d'un millier de médicaments éprou-vés doivent être retirés du marché. La procédure choisie par Swissmedic est complexe, bureaucratique et chère. Elle contredit la volonté du législateur, qui fixe dans la Loi sur les produits thérapeutiques une procédure simplifiée d'autorisation de mise sur le marché pour les médicaments de la médecine complémentaire. La mesure des restrictions est démontrée par les chiffres de quatre fabricants: les taxes d'autorisation sont passées en l'espace de cinq ans, pour des médicaments dits "notifiés" sans indication, de 4'000.- francs à 900'000.- francs. S'ajoutent à cela les taxes de vente, en fonction du chiffre d'affaires, et les coûts d'autorisation de mise sur le marché de médicaments autorisés avec indication (spécialités médicamenteuses). Les quatre fabricants doivent à eux seuls retirer 1'370 médicaments du marché. Compte tenu de l'approche thérapeutique individualisée de la médecine complémentaire, chaque médicament qui n'est plus à disposition signifie une maladie spécifique d'un patient de moins qui peut être traitée. L'ASMC demande que le législateur rende effective la Loi sur les produits thérapeutiques, afin que la diversité des médicaments puisse être restaurée et assurée. Communiqué de presse intégral: http://snipurl.com/xs8q Lettre ouverte SSMH: http://snipurl.com/xsuc ots Originaltext: ASMC Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Walter Stüdeli Directeur ASMC Tél. +41/31/560'00'24 Mobile +41/79/330'23'46 E-mail: walter.stuedeli@svkh.ch Moritz Aebersold président ASMC Tél. +41/61/705'23'55 E-mail: maebersold@weldeda.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: