auto-schweiz / auto-suisse

auto-suisse: Le FORTA garantit enfin un financement sûr de la route

Berne (ots) - auto-suisse approuve le Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA). L'association des importateurs suisses d'automobiles salue la création d'un fonds à durée illimitée inscrit dans la Constitution pour financer les plus importantes infrastructures routières, sur lequel le peuple suisse se prononcera le 12 février 2017. Grâce à ce fonds, les routes nationales et les projets d'agglomération bénéficieront d'un milliard de francs supplémentaires. Au vu de l'augmentation rapide de la congestion des routes, il est notamment urgent d'éliminer les goulots d'étranglement.

La création du Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA) met la route et le rail sur un pied d'égalité. Depuis l'acceptation du FAIF en février 2014, le rail dispose déjà d'un tel fonds à durée illimitée, à savoir du Fonds d'infrastructure ferroviaire (FIF). «Maintenant, il s'agit de procurer une base financière saine à la route», conclu le Président d'auto-suisse, François Launaz. «Après tout, le trafic individuel motorisé représente plus de 70 % de la circulation des personnes.» Mais aussi le trafic de marchandises, la mobilité douce et les transports publics se font en grande partie sur la route, poursuit Launaz.

Au même moment que le FORTA, il est prévu de mettre en vigueur l'arrêté sur le réseau des routes nationales, qui charge la Confédération de l'entretien et de l'aménagement de quelque 400 kilomètres de routes cantonales importantes. Cela lui permet de mieux planifier le réseau routier supérieur et de le préparer aux futurs défis, qui seront en effet considérables selon François Launaz: «L'économie et la population ne cesseront très probablement pas de croître, et il en va de même pour le besoin de mobilité. Jusqu'en 2040, nous pourrons encore observer une demande nettement plus élevée de services de transport sur nos routes. Un investissement ciblé dans notre infrastructure routière est dès lors indispensable. Nous devons créer des capacités supplémentaires où elles sont nécessaires et judicieuses.» Selon Launaz, l'entretien des routes revêtira également une importance accrue à l'avenir.

Afin de pouvoir financer tous ces projets, le FORTA sera également alimenté par de nouvelles sources de revenus, qui jusqu'à présent n'étaient pas au profit de la route. En font entre autres partie l'impôt prélevé sur l'ensemble des véhicules importés en Suisse et donc payé en grande partie par les membres d'auto-suisse. «L'affectation à la route des quelque 400 millions de francs provenant de l'impôt sur les véhicules s'imposait depuis longtemps», dit Launaz. En outre, les usagers de la route contribueront aussi plus fortement au financement de leur propre infrastructure routière par le biais de l'augmentation de la surtaxe sur les huiles minérales de 4 centimes par litre de carburant. «Pour nous, ce renchérissement présente la limite absolue du supportable. Toute majoration supplémentaire irait en fin de compte au détriment de tous les consommateurs», conclu Launaz.

Contact:

François Launaz, Président
T 079 408 72 77
f.launaz@auto-schweiz.ch

Weitere Informationen auf Deutsch:

Andreas Burgener, Direktor
T 079 474 21 04
a.burgener@auto-schweiz.ch


Plus de communiques: auto-schweiz / auto-suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: