FEDEREMS

Les EMS diffamés déposent plainte pénale contre la présidente de Résid'EMS

    Paudex (ots) - Déjà mille fois bafoués, injuriés, vilipendés et traînés dans la boue, les EMS vaudois se voient  maintenant accusés en bloc de pratiquer la sous-dotation en personnel et la maltraitance. Ainsi, seul un EMS sur dix traiterait normalement ses pensionnaires et respecterait les normes en matière de personnel. Traduisez : seuls 15 d'entre eux échapperaient à l'opprobre jeté par Mme Marie Guignard, présidente de Résid'EMS, sur les 135 autres résidences pour personnes âgées de ce canton.

    Le tort causé par ces accusations infondées est considérable. Tant vis-à-vis du public que des pensionnaires et de leurs familles, les EMS sont totalement discrédités, sans qu'aucune preuve concrète ne soit donnée par Mme Guignard de dysfonctionnements prétendument généralisés.

    Les 54 EMS regroupés dans la FEDEREMS (Fédération patronale des EMS vaudois) et dans le groupe de réflexion des EMS du Nord vaudois, auxquels se joignent plusieurs autres EMS, ont décidé de déposer plainte pénale pour diffamation contre Mme Guignard et réservent le droit de lui réclamer, ainsi qu'à Résid'EMS, réparation des dommages causés par leurs accusations.

    Les plaignants refusent de faire les frais d'une cabale politique dirigée, en cette veille d'élections, contre M. Charles-Louis Rochat, Conseiller d'Etat en charge de la politique médico-sociale du canton.

      Les EMS vaudois contestent à Mme Guignard le droit de parler au
nom de leurs 6'000 pensionnaires, alors qu'on ignore toujours le
nombre des adhérents de Résid'EMS. Ils savent, de leur côté, qu'ils
peuvent produire des centaines de témoignages de reconnaissance de
leurs pensionnaires ou de leurs proches.

    Les victimes des agissements de Mme Guignard sont finalement ceux-là même qu'elle prétend défendre, car le climat d'insécurité, de suspicion, de délation et d'agitation qu'elle a créé dans les EMS nuit directement au bien-être des résidents. Heureusement, nombreuses sont les associations de bénévolat qui apportent dans la discrétion et en dehors du tapage des médias le complément de sollicitude et de bonne volonté dont nos aînés ont besoin.

    La justice appréciera.

ots Originaltext: FEDEREMS
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
FEDEREMS
M. Jean-Marc Bovy
Secrétaire général de la FEDEREMS
Route du Lac 2
1094 PAUDEX
Tél. +41/21/796'33'34



Ces informations peuvent également vous intéresser: