Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

FNS: Résultats finaux du PNR 40+

Bern (ots) - L'extrémisme de droite en Suisse Le Programme national de recherche «Extrémisme de droite - Causes et contre-mesures» (PNR 40+) lancé en 2003 s'achève aujourd'hui. Parmi ses conclusions: il existe une divergence entre l'image qu'une société libérale se fait d'elle-même et le besoin d'identité nationale et de défense face à l'étranger qu'éprouvent nombre de ses citoyens. L'extrémisme de droite est soit ignoré, soit exagéré. Or, ces deux attitudes empêchent un débat fondé sur des faits. Le Programme national de recherche «Extrémisme de droite - Causes et contre-mesures» (PNR 40+) présente sa publication finale Right-wing Extremism in Switzerland, qui prend aussi en compte le contexte international. Il ressort de ces travaux qu'une divergence inquiétante existe entre l'image que les sociétés libérales occidentales se font d'elles-mêmes et un besoin marqué d'identité nationale et de défense face à l'étranger que ressentent nombre de leurs citoyens. Même si ces sociétés rejettent l'extrémisme de droite, une part importante de leur population présente des attitudes xénophobes et racistes. L'extrémisme de droite existe aussi en Suisse. Il concerne en premier lieu les jeunes et les jeunes adultes. Les attitudes et comportements d'extrême droite représentent pour ces derniers un moyen de se démarquer ou de se «suradapter» lors de certaines phases de transition de leur vie. Le PNR 40+ ne s'est pas seulement penché sur l'extrémisme de droite, mais aussi sur ses conditions d'origine et son environnement, dans lequel figure aussi le populisme de droite. En Suisse, ce dernier a une longue tradition derrière lui et joue un rôle pionnier en comparaison internationale depuis les années 1960. Plus le populisme de droite gagne en importance, plus les acteurs d'extrême droite font l'objet d'une attention soutenue. Les positions politiques extrêmes jouissent d'une attention particulière dans les médias, le système médiatique mettant en avant le spectaculaire et tendant à exagérer la thématique de l'extrême droite tout en la traitant de façon moralisatrice. Ce phénomène empêche un débat fondé sur les faits à l'égard de ce problème qui concerne l'ensemble de la société, mais aussi la mise en oeuvre les éventuelles solutions. L'efficacité des programmes de prévention reste difficile à prouver. Au plan communal, la cohésion des principaux acteurs (politique, école, police, encadrement des jeunes, églises, associations) déploie un effet préventif et sensibilise la population aux incidents d'extrême droite. Un relevé régulier de la xénophobie, du racisme et de l'extrémisme de droite favoriserait cette sensibilisation de la population suisse à l'extrémisme de droite. Le Conseil fédéral a décidé de mettre en place un système de monitorage correspondant. Publication: Marcel Niggli (sous la dir.), Right-wing Extremism in Switzerland - National and International Perspectives, Ed. Nomos Verlag, Baden-Baden, 2009. 301 pp, 30 euros. Un résumé des 13 projets de recherche se trouve sur: www.fns.ch > médias > communiqués de presse Programme national de recherche «Extrémisme de droite - Causes et contre-mesures» (PNR 40+) Lancé en 2003 par le Conseil fédéral, le PNR 40+ a permis d'acquérir de nouvelles connaissances sur les conditions d'origine, les formes d'expression, la propagation et les conséquences des activités et attitudes d'extrême droite en Suisse. Les résultats des 13 projets de recherche, financés à hauteur de 4 millions de francs, posent des bases pour des stratégies d'avenir permettant d'aborder l'extrémisme de droite aux niveaux communal, cantonal et fédéral. Par ailleurs, ce programme a établi un lien entre la recherche sur l'extrémisme de droite en Suisse et les travaux correspondants menés à l'étranger. www.pnr40plus.ch Le texte de ce communiqué et documents qui s'y rapportent sont disponibles dès le 24.02.2009 à 11 heures sur le site Internet du Fonds national suisse: www.fns.ch > médias > communiqués de presse Contact: Prof Marcel Niggli Président du Comité de direction du PNR 40+ Séminaire de droit pénal Université de Fribourg e-mail: marcel.niggli@unifr.ch Tél: ++41 (0)26 300 80 86

Ces informations peuvent également vous intéresser: