Confédération des syndicats chrétiens de

Des allocations pour enfants plutôt que des cadeaux fiscaux!

    Berne (ots) - Le Congrès de la Confédération des syndicats chrétiens de Suisse (CSC) a décidé de lancer l'initiative „Pour de plus justes allocations pour enfants!". Il présente une proposition qui apporte quelque chose à toutes les familles, en exigeant des allocations pour enfants de 15 francs par jour, uniformes à travers toute la Suisse. Cette initiative est donc également un contre-projet aux solutions spécieuses avancé(e)s jusqu'ici, et qui ne soulagent que les familles aisées. La récolte de signatures pour l'initiative est déjà en route.

    En Suisse, 250'000 enfants vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Un autre demi-million vit dans des familles où le minimum vital est tout juste atteint. Pareille situation est intolérable. L'égalité des chances pour parents et enfants n'est plus garantie. Le système actuel des allocations pour enfants est injuste et comporte de nombreuses lacunes. Le montant des allocations pour enfants varie entre 140 et 444 francs par mois selon les cantons. Près de 300'000 enfants ne reçoivent pas la moindre allocation, ou pas d'allocation complète. Les dégrèvements fiscaux qui font actuellement l'objet d'un débat au Conseil national n'apportent aucun allègement notable aux moyens et aux bas revenus et donnent beaucoup d'argent à des gens qui n'en ont absolument pas besoin.

    La CSC souhaite désormais remédier à cette situation en lançant son initiative „Pour de plus justes allocations pour enfants!", qui devrait permettre d'atteindre les objectifs suivants:

    * Le principe „un enfant - une allocation" sera ancré dans la
        Constitution.
    * Les allocations pour enfants seront fixées à 15 francs par jour
        et par enfant.
    * Les classes moyennes et les bas revenus seront soutenus d'une
        manière ciblée.
    * Les prescriptions minimales uniformes pour la Suisse tout
        entière mettront fin au système chaotique actuel des
        allocations.

    Investir dans l'avenir plutôt que faire des cadeaux fiscaux aux riches

    La CSC est convaincue qu'investir dans les enfants est plus prometteur pour l'avenir que sauver par exemple une compagnie aérienne à bout de souffle et qui n'est plus viable ou abaisser les impôts pour des gens qui n'en ont pas besoin. La CSC demande que, dans l'esprit d'une politique financière responsable et axée sur l'avenir, on renonce au paquet fiscal 2001 et que l'on investisse plutôt dans les enfants.

ots Originaltext: CSC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Confédération des syndicats chrétiens de Suisse (CSC)
Tél. +41 79 348 71 67



Plus de communiques: Confédération des syndicats chrétiens de

Ces informations peuvent également vous intéresser: