economiesuisse

economiesuisse - Un troisième paquet conjoncturel pragmatique
economiesuisse salue la décision du Conseil fédéral

    Zürich (ots) - Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui une troisième série de mesures en vue de stabiliser la conjoncture. economiesuisse salue la solution pragmatique choisie. La majorité des experts sont d'accord pour dire qu'une impulsion budgétaire massive ne serait guère efficace et qu'elle aurait pour seul effet d'accroître l'endettement de l'État. Aux yeux de l'économie, il est particulièrement important de respecter le frein à l'endettement.

    La Suisse se trouve aujourd'hui dans une récession profonde. Les entreprises exportatrices et la finance étant les plus touchées, la Confédération n'a pas vraiment la possibilité de stabiliser la conjoncture. Il est donc juste de renoncer à déployer des mesures coûteuses et peu efficaces. L'on évitera ainsi un alourdissement marqué de l'endettement de l'État.

    economiesuisse partage l'avis du Conseil fédéral selon lequel le nombre de chômeurs s'envolera ces prochains mois. Dans ce contexte, il est judicieux d'utiliser la marge de manoeuvre laissée par le frein à l'endettement en faveur de mesures destinées aux personnes particulièrement touchées par la crise. Les mesures projetées sont en grande partie ciblées et déploieront rapidement leurs effets. Il convient encore de s'assurer qu'elles soient limitées dans le temps et supprimées dès que possible.

    Le report  en 2011 de la hausse de TVA en faveur de l'AI - qu'economiesuisse réclamait depuis des mois - est également positif.

    L'organisation faîtière de l'économie suisse regrette toutefois le maintien d'une contribution spéciale de 200 millions de francs destinée à la réduction des primes d'assurance maladie. Cette dépense supplémentaire n'est pas ciblée et tend à faire oublier que c'est de réformes que le système de santé a besoin d'urgence. L'affectation partielle de la taxe sur le CO2 et le relèvement de la redevance hydraulique sont également problématiques. Ces charges supplémentaires pèseront sur l'économie l'année prochaine. economiesuisse demande que soient réexaminés systématiquement, en raison de leurs effets pro-cycliques, les projets de hausses d'impôt prévus aux niveaux fédéral, cantonal et communal, et qu'ils soient abandonnés chaque fois que c'est possible.

    D'une manière générale, le Conseil fédéral a raison de procéder par étapes. Les débats politiques doivent à nouveau se focaliser sur les projets de réformes à long terme.

Contact: Cristina Gaggini, directrice romande Téléphone : 078 843 45 73 cristina.gaggini@economiesuisse.ch



Plus de communiques: economiesuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: