Johnson Controls

Johnson Controls présente des innovations autour de la sécurité passive - De nouvelles technologies au profit d'une plus grande sécurité des passagers

    Burscheid (ots) - Johnson Controls, l'un des leaders mondiaux de l'aménagement intérieur, de l'électronique et des batteries pour automobiles, présente cette année au salon international de l'automobile IAA de nouveaux concepts relatifs à la protection des passagers : deux nouvelles variantes d'appuie-têtes actifs  et un système " anti-sousmarinage " actif. Les nouvelles solutions ne doivent pas seulement réduire le traumatisme cervical connu comme "coup du lapin", mais aussi le risque de lésions du bassin et des jambes des passagers. Contrairement aux solutions traditionnelles, la fonctionnalité a été optimisée à l'aide de nouvelles technologies aussi bien pour l'appuie-tête actif que pour la rampe anti-sousmarinage. Ces produits peuvent ainsi réagir avec une plus grande fiabilité et une  rapidité accrue en vue d'augmenter la protection des passagers. Ils peuvent, en outre, être facilement intégrés aux sièges actuels.

    Les progrès technologiques des dernières années ont rendu la conduite automobile beaucoup plus sûre. Cependant les lésions de la nuque occupent la pole position des blessures causées par les accidents. L'appuie-tête de Johnson Controls contribue  à diminuer le risque de blessure des occupants : l'appuie-tête réduit l'hyperextension de la colonne vertébrale cervicale dans le cas d'un choc arrière. Il peut en effet réduire le risque de traumatisme cervical ou même, dans le meilleur des cas, l'exclure.

    Le constructeur automobile a le choix entre deux variantes pour l'intégration de l'appuie-tête actif. La première variante est actionnée par le corps et activée mécaniquement par le poids du corps de l'occupant en cas de crash. La seconde variante  est déclenchée électroniquement par capteurs, ceux-là même qui envoient également les informations aux airbags.

    Activation optimisée pour les systèmes mécaniques

    Pour l'appuie-tête de Johnson Controls activé par le corps, la
nouveauté réside dans l'intégration du mécanisme de déclenchement au
niveau inférieur du dossier. Dans le cas    d'un choc arrière, le
système est activé par le bassin du passager. L'intégration y est
meilleure car le corps a, à cet  endroit, une surface de contact
maximale avec le dossier.          

    Or, pour la plupart des systèmes traditionnels, l'activation a lieu dans la zone supérieure du dossier et un déclenchement de l'appuie-tête n'est, de ce fait, pas toujours assuré pour, par exemple, les personnes de petite taille ou menues.

    Un net avantage du système actionné par le corps de Johnson Controls réside dans le fait que le système puisse encore être intégré relativement tardivement lors du montage du siège, tout en conservant la même armature de dossier que pour le siège standard. La première production en série est prévue pour la fin de l'année 2006.

    Connexion à la commande électronique des airbags avec déclenchement particulièrement rapide

    L'appuie-tête commandé par capteurs de Johnson Controls renonce à la mécanique de la zone inférieure du dossier. Le système utilise à la place les informations provenant de capteurs, tels qu'ils sont également utilisés, par exemple, pour la commande des airbags, et les interprète selon des algorithmes précis. Environ 20 millisecondes après réception du signal, l'appuie-tête se trouve déjà dans sa position finale. Il est déclenché par de petites unités pyrotechniques ou des déverrouillages électromécaniques.

    Soutien de la ceinture ventrale

    Parallèlement aux lésions de la nuque, celles des jambes et      du
bassin occupent également une place importante dans les statistiques
d'accidents. Les problèmes apparaissent à ces endroits en cas de choc
frontal lorsque les genoux viennent heurter le tableau de bord. Ils
sont d'autant plus fréquents lorsque la partie ventrale de la
ceinture n'est pas tendue et que le corps peut glisser au-dessous de
la sangle.

    Pour réduire cet effet également appelé "sousmarinage", l'entreprise Johnson Controls a développé une nouvelle rampe active, intégrée au siège. En cas de choc frontal, celle-ci se relève rapidement. Par comparaison aux systèmes avec double prétensionneurs de ceintures, l'effet du mouvement de la barre située dans la zone d'assise avant des sièges réduit le déplacement du bassin vers l'avant d'un tiers environ. En cas de position assise correcte, le contact avec le tableau de bord peut ainsi être évité. Par la même occasion, les forces des ceintures exercées sur le corps sont réduites.     Le nouveau dispositif présenté peut, contrairement aux systèmes avec double prétensionneurs de ceintures, être employé aussi bien sur les véhicules 3 portes, que sur les 5 portes. Cette technique, qui vient de faire l'objet d'un    dépôt de brevet, sera disponible sur les modèles 2007.

    Yaniv Oren, Director Product and Business Development Seating de Johnson Controls déclare: "Avec nos solutions de protection des occupants, nous souhaitons soutenir nos clients de l'industrie automobile dans leurs efforts pour rendre à l'avenir la circulation routière toujours plus sûre."

    Des informations détaillées ainsi que des photos numérisées sont disponibles sur www.johnsoncontrols-press.com.

ots Originaltext: Johnson Controls GmbH
Internet: www.presseportal.ch

Contact:
Johnson Controls GmbH
Automotive Group
Astrid Schafmeister
Industriestrasse 20-30
51399 Burscheid
Allemagne
Tél.: +49 2174 65-3189
Fax:  +49 2174 65-3219
E-Mail : astrid.schafmeister@jci.com

Ina Longwitz
Tél.: +49 2174 65-4343
Fax:  +49 2174 65-3219
E-Mail : ina.longwitz@jci.com



Plus de communiques: Johnson Controls

Ces informations peuvent également vous intéresser: