Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Au nom de l'action Vision 2020: Journée mondiale de la vue, le 13 octobre 2005 - 37 millions de personnes sont aveugles

Berne (ots) - Huit aveugles sur dix auraient pu conserver leur fonction visuelle. L’évolution de leur maladie vers la cécité n’est due qu’à leur pauvreté. La campagne mondiale « Vision 2020 » se propose de vaincre cette cécité liée à la pauvreté. En Suisse, ses principaux relais sont la Croix-Rouge suisse (CRS) et CBM Mission chrétienne pour les aveugles (Suisse). Une personne perd la vue toutes les dix secondes. A l’échelle de la planète, on recense 37 millions d’aveugles et 124 millions de personnes présentant de graves handicaps visuels. Nonante pour cent vivent dans des régions en voie de développement. Chez huit personnes sur dix, la perte de la vision serait réversible ; ainsi, dans un cas sur deux, elle est consécutive à la cataracte, affection curable. L’évolution fréquente des maladies oculaires vers la cécité s’explique, d’une part, par le manque de spécialistes en ophtalmologie dans ces zones défavorisées et, d’autre part, par la pauvreté qui y règne. Eradiquer la cécité liée à la pauvreté – telle est l’ambition de la campagne mondiale « Vision 2020 – le droit à la vue ». Inaugurée en 1999, cette initiative se donne 15 ans pour y parvenir. De récentes estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) incitent à l’optimisme. Il en ressort que le nombre de non-voyants a baissé de 15% au cours des dix dernières années. Les avancées les plus considérables ont été réalisées dans des pays asiatiques tels que l’Inde, la Malaisie et la Thaïlande. Aux côtés de nombreux groupes et fondations de taille variable, le Comité pour la prévention de la cécité liée à la pauvreté s’engage en faveur de la mise en œuvre de « Vision 2020 ». En tant qu’organismes responsables du comité, la Croix-Rouge suisse et CBM Mission chrétienne pour les aveugles (Suisse) soutiennent des interventions à visée préventive et curative dans les régions défavorisées. Ils œuvrent à l’ouverture de services ophtalmologiques et pratiquent annuellement plus de 100 000 opérations de la cataracte dans des hôpitaux et des camps itinérants. La formation de personnel spécialisé constitue un pan particulièrement important de leur action. Notons que l’Afrique compte seulement un ophtalmologue pour un million d’habitants. Dans les zones défavorisées, 17 millions de personnes attendent de pouvoir bénéficier d’une opération de la cataracte, c’est-à-dire d’une intervention qui, chez nous, fait depuis longtemps figure de geste de routine. Chaque année, un demi-million d’enfants deviennent aveugles des suites d’une carence en vitamine A. Dans les zones arides, des millions de femmes et d’enfants souffrent de trachome, infection oculaire douloureuse qui a déjà privé un demi-million d’entre eux de leur fonction visuelle. De plus, d’innombrables garçons et filles ne peuvent pas aller à l’école parce que les lunettes et aides visuelles sont inabordables. Pour de plus amples informations : Comité suisse pour la prévention de la cécité due à la pauvreté Vision 2020 Madame Vreni Wenger-Christen, présidente, tél. 079 435 58 89 Croix-Rouge suisse : Hannes Heinimann, tél. 079 435 58 87 CBM Mission chrétienne pour les aveugles (Suisse) : Hansjörg Baltensperger, tél. 044 202 21 71 info@vision2020.ch www.vision2020.ch

Plus de communiques: Schweizerisches Rotes Kreuz / Croix-Rouge Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: