Discours Suisse

Discours Suisse - Le clivage villes-campagnes - Un nouveau danger pour la cohésion nationale ?

Encadré

    Lugano (ats/ots) - La césure entre les communes urbaines et les communes rurales était déjà apparue - même si moins remarquée - au lendemain de la votation fédérale du 27 septembre 1998 sur l'introduction de la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP).

    C'était la première fois depuis quinze ans, qu'un tel écart entre villes et campagnes apparaissait sur la scène politique nationale. Aujourd'hui, au lendemain du 26 septembre, plusieurs Tessinois posent un regard mitigé sur le développement potentiel de ce phénomène.

    Pour le politologue Oscar Mazzoleni, "le clivage ville-campagne restera latent dans la mesure où aucun parti ou acteur politique tentera, avec plus ou moins defficacité, d'utiliser ce thème".

    Le politologue tessinois précise que, "pour que le clivage ne devienne effectif, il faut aussi un acteur qui le mette en évidence, qui en fasse le centre de son agenda politique. Pour l'instant, je n'en vois aucun qui agisse dans ce sens dans le contexte suisse".

    Des propos qui pourraient, le cas échéant, mettre la puce à l'oreille de l'un ou l'autre camp. Sous un angle plus économique, le conseiller national Fabio Abate relève que "la dualité régionale, traditionnellement économique, a toujours été corrigée par la Confédération et la distribution de ses services régionaux (poste, CFF, armée, etc) ainsi que par les instruments de politique régionale (LIM et décret Bonny), qui ont permis de maintenir cette cohésion nationale".

    Le député fait remarquer qu'avec la nouvelle politique régionale de la Confédération, qui met fin au financement automatique au bénéfice du soutien de projets précis, "certaines régions, qui n'ont pas les moyens et les instruments de cette promotion régionale, auront toujours besoin de ce soutien."

    "Si la Confédération devait choisir une autre voie, l'augmentation des différences entre pôles urbains et périphérie mettra la cohésion nationale en péril, comme cela a d'ailleurs déjà été le cas". Nouveau péril ou non, les prochaines élections fédérales, devraient sans doute permettre d'affiner l'analyse.

ots Originaltext: Discours Suisse
Im Internet recherchierbar: www.presseportal.ch/f

Contact:
Discours Suisse
c/o FORUM HELVETICUM
Postfach
5600 Lenzburg 1
Tél.      +41/62/888'01'25
Fax        +41/62/888'01'01
E-Mail: info@forum-helveticum.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: