Interpharma

Des médicaments novateurs assurent la croissance du marché

Bâle, Zoug et Rotkreuz (ots) - En 2015, le marché du médicament en Suisse a enregistré une croissance. En volume, celle-ci a été de quelque 0.5%, le nombre d'emballages atteignant un peu plus de 211 millions, tandis qu'en valeur, elle a été d'environ 5%. Aux prix de fabrique, le volume total a été de 5.38 milliards de francs. Cette croissance est due en premier lieu à de nouveaux médicaments novateurs contre l'hépatite C.

En 2015, d'après les chiffres relevés par IMS Health auprès des entreprises pharmaceutiques, des grossistes, des fournisseurs des médecins et des pharmacies, le volume du marché du médicament en Suisse s'est monté à 5.38 milliards de francs. Par rapport à l'année précédente, le marché du médicament a connu une croissance d'environ 5% ou 257.6 millions de francs. Cette croissance est plus élevée que ces dernières années où le marché du médicament avait stagné. Le nombre d'emballages vendus a augmenté de quelque 0.5%, se montant en 2015 à environ 211 millions. Tandis qu'en 2015, en raison de l'introduction du nouveau système de fixation des prix, il n'y a pas eu de vague de réduction des prix, les baisses de prix des années précédentes ont influencé le chiffre d'affaires: -2.8%. Mais ceci a été compensé par l'introduction de nouveau médicaments et une modification du volume en valeur (plus d'emballages de produits chers vendus). Thomas Binder, président de vips, déclare à ce sujet: «Cette année, il va y avoir une nouvelle vague de réduction des prix qui entraînera des économies. Pour les entreprises, ce sont des coupes douloureuses, d'autant plus qu'elles souffrent déjà beaucoup de la force du franc.»

Le marché pris en charge par les caisses connaît une croissance plus forte

Le marché pris en charge par les caisses, c'est-à-dire celui des médicaments remboursés par l'assurance de base, a augmenté de 6.3%, se montant à 4.43 milliards de francs. Les pharmacies constituaient le principal canal de vente (50.9%), suivies des médecins disposant de leur propre pharmacie en cabinet (26.0%) et des hôpitaux (23.1%). Les pharmacies ont enregistré la plus forte croissance: +7.2%, suivies des hôpitaux: +7.0%.

Croissance des médicaments contre l'hépatite C

La plus forte croissance a été enregistrée sur le marché des médicaments antiviraux: +47.5% ou +125.1 millions de francs. Ceci correspond à environ la moitié de la croissance totale du marché des médicaments. La raison est en particulier l'introduction de nouveaux médicaments extrêmement novateurs contre l'hépatite C, capables de guérir la maladie chez plus de 90% des patient-e-s. Auparavant, le taux de succès était nettement plus faible et les effets secondaires beaucoup plus marqués. Thomas B. Cueni, secrétaire général d'Interpharma, souligne à ce sujet: «Les nouveaux médicaments contre l'hépatite C assurent certes une croissance du marché du médicament, mais comme ils sont moins chers que les anciens traitements et qu'ils guérissent bien souvent l'hépatite C, les coûts à long terme, par exemple pour les greffes de foie, sont économisés. Cet exemple montre bien la problématique d'une pensée cloisonnée dans le système de santé.»

Croissance du marché des génériques

Le marché des génériques a représenté un volume de marché de 636.7 millions de francs (+3.2%). Sa part au marché pris en charge par les caisses était de 14.4%. Le marché pris en charge par les caisses et ouvert aux génériques, comprenant les génériques, les préparations originales et les médicaments dont le brevet est arrivé à échéance mais pour lesquels il n'existe pas de générique, s'est monté au total à 1.77 milliards de francs. Il a ainsi représenté environ 39.9% du marché pris en charge par les caisses, tandis que la part des médicaments protégés par un brevet était d'environ 52.3%. Ces derniers ont connu la plus forte croissance: +9.5% en valeur. En volume, moins de médicaments protégés par un brevet ont été distribués, tandis que les génériques ont enregistré un plus de 4.8%.

Contact:

Thomas Cueni, secrétaire général d'Interpharma, Association des 
entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche, tél. 061
264 34 00, portable 079 322 58 17

Thomas Binder, président de vips, Association des entreprises
pharmaceutiques en Suisse, tél. 041 727 67 80, portable 079 321 86 90

Plus de communiques: Interpharma

Ces informations peuvent également vous intéresser: