GfK Gruppe

L'optimisme économique refrène la détérioration du climat de la consommation

Enquête GfK sur le climat de la consommation en février 2007

    Nürenberg (ots) - La détérioration du climat de la consommation s'est fortement ralentie en raison du vent d'optimisme qui souffle actuellement sur l'économie et des prévisions de revenus des consommateurs qui restent à la hausse. Selon les prévisions, l'indice du climat de la consommation devrait s'établir à 4,4 points en mars 2007, soit une baisse de 0,5 point par rapport aux prévisions révisées de février.

    Le repli du climat de la consommation prévu pour le début de l'année peut être imputé quasi exclusivement au déclin de la propension du consommateur à acheter. Toutefois, vu la situation présente, il est fort probable que la baisse actuelle sera stoppée au cours du deuxième trimestre. En l'absence de toute réaction virulente à l'augmentation du taux de TVA, l'incertitude du consommateur par rapport à une nouvelle hausse des coûts de la vie pourrait se dissiper progressivement. Cela pourrait signifier un rebond relativement rapide de la propension à acheter à un niveau en accord avec les perspectives économiques et les prévisions de revenus généralement positives.

    Les prévisions des consommateurs allemands quant à une reprise économique solide et durable se sont améliorées en février. Par rapport au mois précédent, les perspectives économiques ont enregistré une hausse spectaculaire de 15,8 points. Établi actuellement à 53,3 points, l'indice n'a pas encore atteint celui d'août 2000.

    Initiée au début de l'année, la hausse des prévisions de revenus s'est poursuivie en février. Après avoir enregistré une augmentation de plus de 11 points en janvier, l'indice a encore grimpé de 8 points en février. S'établissant actuellement à 2,9 points, il a franchi la barre du zéro.

    L'incertitude du consommateur par rapport à l'impact réel de l'augmentation de la TVA ne s'est pas encore dissipée.  En février, l'indice de propension à acheter a à nouveau chuté d'un peu moins de 11 points pour se situer actuellement à -16 points. L'unique raison expliquant le déclin du climat de la consommation reste la faible propension à acheter. Toutefois, si cette tendance s'aligne rapidement sur le climat économique général, la faiblesse du climat de la consommation pourrait ne persister que durant une période relativement courte.

ots Originaltext: GFK Gruppe
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Marion Eisenblätter
Tél.:    +49 911 395-2645
E-Mail: marion.eisenblaetter@gfk.com



Plus de communiques: GfK Gruppe

Ces informations peuvent également vous intéresser: