Office fédéral des routes (OFROU)

Gothard: vers une augmentation de la capacité d'absorption du trafic lourd

    Berne (ots) - La capacité d'absorption du trafic lourd - pourtant soumis à une régulation - va être encore augmentée au Gothard. Dès lundi, entre Amsteg et Quinto, les phases vertes destinées aux camions seront plus brèves aux premières heures pour ensuite alterner toutes les quatre heures pendant la journée. Par cette cadence, on espère faire passer 3'500 poids lourds par jour (sans compter les autocars), contre environ 3'100 actuellement. Ce régime ne devrait pas prolonger les heures d'attente par rapport à aujourd'hui, même en cas d'intensification de la circulation. Dans quelques semaines, la première aire de stationnement située en dehors de la route nationale devrait être disponible.

    Dès ce lundi, de nouvelles mesures d'optimisation devraient être mises en œuvre sur l'A2 entre Amsteg et Quinto. Concrètement, l'Office fédéral des routes (OFROU) et les cantons concernés - Uri et le Tessin - se sont mis d'accord pour faire en sorte que la capacité journalière du Gothard atteigne 3'500 camions grâce à une modification du régime alterné. Le matin, jusqu'à 8 h, le trafic intérieur profitera de deux phases vertes raccourcies, puis l'alternance sera rythmée par des plages de quatre heures, avant une dernière phase courte à 20 h destinée à dégager les aires d'attente et la zone de régulation. Aucun changement de cadence n'est prévue pour l'instant au San Bernardino (A13).

    Dans le cadre de cette stratégie, l'aire d'attente avancée sise dans le canton de Nidwald sera mise en service lundi prochain. Le DETEC étudie par ailleurs la possibilité de la compléter ou même de la remplacer prochainement. Dans cette optique, il a prié le Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) d'examiner si l'installation d'une aire de stationnement sur l'aérodrome militaire d'Alpnach était envisageable. Renseignements pris auprès du canton d'Obwald, les travaux d'aménagement nécessaires à un accès direct depuis l'A8 pourraient être entamés rapidement. L'utilisation de ce terrain d'aviation permettrait, à l'avenir, de trier les poids lourds pour laisser continuer ceux qui se rendent dans les cantons de Nidwald et d'Uri.

    Une solution se dessine avec le canton du Tessin

    La semaine dernière, une solution a en outre été trouvée avec le Conseil d'État tessinois afin que le système de régulation au portail sud du tunnel soit mieux utilisé. En prolongeant la zone de régulation de Quinto, il deviendra ainsi possible de renoncer à une seconde aire d'attente avancée.

    Globalement, ces premières mesures doivent contribuer à ce que les temps d'attente sur le trajet entre Lucerne et le Tessin n'excèdent pas 6 heures, même si le flux du trafic attendu pour ces prochains mois s'intensifie, et permettre le passage de 3'500 véhicules par jour à travers le Gothard. Cette semaine déjà, les cantons d'Uri et du Tessin sont parvenus à augmenter la capacité journalière de 2'600 à quelque 3'100 camions. Dans le même temps, l'itinéraire du San Bernardino a vu s'accroître son trafic quotidien de poids lourds de près de 500 unités par rapport à l'année dernière.

    Menaces de barrages à la frontière

    Les entreprises de transport et les chauffeurs italiens ayant
annoncé qu'ils envisageaient de bloquer la frontière avec leurs
camions, la Confédération et les cantons ont pris des dispositions.
Si de tels barrages devaient effectivement surgir, le trafic lourd en
direction du sud serait provisoirement arrêté sur d'autres aires de
stationnement à l'extérieur de l'autoroute. Le DETEC déconseille par
conséquent de se rendre vers le sud.  

ots Originaltext: OFROU
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Michael Gehrken
Office fédéral des routes
Tel. +41 31 324 14 91

DETEC Département fédéral de l'environnement, des transports, de
l'énergie et de la communication
Service de presse



Plus de communiques: Office fédéral des routes (OFROU)

Ces informations peuvent également vous intéresser: