Bundesamt für Strassen ASTRA

Campagne antidéchets pour la propreté sur les aires d'autoroutes

      Berne (ots) - L'augmentation des déchets jonchant les bordures
d'autoroutes et les aires de repos et de ravitaillement devient
intolérable. Aussi, l'Office fédéral des routes (OFROU) lance-t-il
actuellement une campagne nationale de sensibilisation et de
responsabilisation des automobilistes irrespectueux de la voie
publique, campagne qui s'inscrit dans la perspective des actions
fructueuses des villes et des transports publics. S'inspirant du
même modèle, en vue d'une prise de conscience efficace des citoyens
sur toute l'étendue du domaine public, à savoir par des affiches et
des autocollants sur les poubelles, cette action est menée sur les
aires de repos de l'ensemble du réseau des routes nationales. Il en
va de la propreté des lieux et partant, de l'image de la Suisse,
sans parler de la réduction des coûts d'entretien et de la sécurité
routière.

      Le problème des détritus jetés négligemment et sans scrupule dans
nos espaces publics concerne non seulement les villes ou les
transports publics, mais encore les bordures d'autoroutes et les
aires de repos et de ravitaillement. Il est donc impératif de lancer
une campagne à l'échelle nationale. Cette initiative, baptisée
"trash - question de culture", rallie la démarche de la Fondation
pour la pratique environnementale en Suisse (Pusch) afin d'attirer
l'attention de l'opinion publique sur les méfaits de ce comportement
peu respectueux. Il en va essentiellement de la sécurité routière,
du coût de l'entretien du réseau national et de l'image de la Suisse
en tant que pays touristique.

Prévention et sécurité routière

    Les détritus qui jalonnent les bordures des autoroutes nécessitent une collecte qui n'est pas sans risque. Les responsables de l'entretien du réseau des routes nationales sont confrontés en permanence à des dangers aux endroits critiques tels que, par exemple, pour le nettoyage de la berme centrale d'une autoroute. En outre, certains objets plus volumineux ou contondants jetés au milieu de la chaussée peuvent nécessiter la fermeture d'une voie de circulation, mettant ainsi en péril et les employés d'entretien et les automobilistes. De tels dangers sont évitables en responsabilisant chacun de ses actes.

Coûts exorbitants

    Le prix de l'entretien du réseau autoroutier ne cesse d'augmenter depuis quelques années, et ceci de manière significativement plus rapide que l'augmentation du trafic lui-même. Les coûts de nettoyage du réseau national se montent à quelque 37 millions de francs par année, et environ 10% de cette somme, soit 3,7 millions, sont alloués à la collecte des déchets. Il est impératif de réduire ces coûts à des dimensions acceptables et supportables pour les autorités.

Propreté, accueil et détente

    Les déchets qui jonchent les aires de repos ne favorisent ni leur accès, ni leur utilisation. De plus, ils nuisent à l'image de notre réseau et donc à la réputation de la Suisse en tant que pays touristique. La prévention routière met l'accent sur des haltes fréquentes lors des trajets relativement longs. Afin de garantir un accueil et une détente nécessaire aux automobilistes, il est indispensable de rendre ces endroits propres et agréables.

OFROU Office fédéral des routes



Plus de communiques: Bundesamt für Strassen ASTRA

Ces informations peuvent également vous intéresser: