Oeuvre suisse d'entraide ouvrière OSEO

En Suisse, une personne sur onze est pauvre!

Lausanne (ots) - L'OSEO lance sa campagne annuelle de récolte de fonds sur le thème de la pauvreté en Suisse. Symbolisée par l'image d'un bulletin de versement entre deux tranches de pain, elle veut dénoncer une réalité que l'on ne veut pas toujours voir, mais aussi affirmer que la pauvreté n'est pas une fatalité. La reprise économique et la baisse du taux de chômage en Suisse n'a de loin pas résolu tous les problèmes. On peut raisonnablement penser que la pauvreté des " working poor ", dont de nombreuses femmes élevant seules leurs enfants, est un effet résiduel des années de crise. Mais la pauvreté ne s'effacera pas d'elle-même avec une économie qui tourne. Les personnes touchées par la pauvreté sont en effet souvent défavorisées sur le marché du travail par le chômage de longue durée, leurs faibles qualifications, leur manque de formation, leur situation familiale ou encore des salaires n'assurant pas le minimum vital. Les récentes études menées dans les cantons du Valais, du Tessin, de Zurich notamment ainsi que par l'Office fédéral de la statistique tirent unanimement la sonnette d'alarme. L'OSEO, en tant qu'œuvre d'entraide, ne peut pas infléchir une tendance lourde de l'évolution de la société. Elle peut néanmoins contribuer à alléger de manière significative certaines situations que ce soit par des formes d'aide directe - Fonds d'aide en Suisse, Fonds de solidarité colonies de vacances - ou par des programmes de réinsertion professionnelle et sociale : bourses de l'emploi, cours d'acquisition de connaissances de base, stages en entreprise, aide à la recherche d'emploi, services de conseil et programmes d'intégration. Les affiches de l'OSEO, les cartons dans les bus et les trams visualisent le fait que 9,3% de la population suisse vit en dessous du seuil de pauvreté. Un appel de fonds donnera l'occasion aux donatrices et donateurs de soutenir le travail de l'OSEO aux côtés des défavorisés. Les sets de table que les clients des restaurants trouveront sur leur table pendant les deux semaines qui viennent sont un appel à la solidarité. La pauvreté est souvent synonyme de ventre vide... Pour en savoir plus : www.oseo.ch ots Originaltext: Oeuvre suisse d'entraide ouvrière OSEO Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Oeuvre suisse d'entraide ouvrière OSEO Frances Trezevant Rue Chaucrau 10 Case postale 437 1000 Lausanne 17 Tél. +41 21 311 53 60 Mobile +41 78 713 39 63 Fax +41 21 311 53 63 E-mail: ftrezevant@oseo.ch Internet: www.oseo.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: