Swisscontact

La collaboration entre Swisscontact et les Kosovars de Suisse : la clé du succès

Zurich (ots) - Swisscontact assure au Kosovo, pour le compte de la Direction du développement et de la coopération (DDC), la promotion de la formation professionnelle artisanale et la promotion des petites et moyennes entreprises (PME). Ces deux projets sont financés dans le cadre de l'aide au retour proposée par l'Office fédéral des réfugiés (ODR). Un élément nouveau est apparu récemment dans la coopération au développement : il s'agit de la collaboration avec la diaspora kosovare, c'est-à-dire avec les Kosovars qui vivent depuis de nombreuses années en Suisse. Le but des deux programmes gérés par Swisscontact, fondation suisse chargée de la coopération au développement technique, est la création d'emplois dans une région où le taux de chômage est actuellement de 60 à 80%. La formation professionnelle axée sur la pratique, prévue dans le cadre de ces programmes, est la condition du développement de l'économie. L'accent est mis en outre sur la promotion de l'emploi des femmes. Dans le cadre de la promotion de PME, Swisscontact travaille pour Gjakova et ses environs sur un projet de soutien aux associations féminines et aux futures femmes-entrepreneurs. Un élément nouveau est apparu récemment dans la coopération entre Swisscontact et la DDC : la participation couronnée de succès de la diaspora kosovare, la population kosovare vivant en Suisse. Afin de promouvoir la formation professionnelle au Kosovo, Swisscontact a recherché par le biais d'annonces publiées en novembre dernier, des citoyennes et des citoyens kosovars vivant et travaillant depuis de nombreuses années en Suisse. Le but était de trouver des personnes pouvant assurer une formation professionnelle dans des centres de formation professionnelle technique au Kosovo. Au terme d'une sélection rigoureuse, cinq artisans ont été retenus, dans un premier temps, en Suisse romande et en Suisse allemande. Ces collaborateurs kosovars hautement qualifiés ont été libérés de leurs obligations dans leur entreprise suisse pour quelques semaines, condition indispensable au succès de l'opération. Grâce à une collaboration étroite avec les centres de formation professionnelle de Ste. Croix, Fribourg et Ziegelbrücke et ces membres de la diaspora, professionnels très motivés, un premier programme de formation axé sur la pratique, comprenant des cours de courte durée, a débuté en janvier au Kosovo. En mars dernier, des spécialistes suisses ont installé, avec l'aide des enseignants locaux, les ateliers nécessaires pour la formation dans les centres de formation professionnelle de Kacanik, non loin de la frontière macédonienne et à Gjakova, à l'ouest du Kosovo. Dans le cadre d'un processus de développement commun, les programmes de formation élaborés en Suisse ont parallèlement été adaptés aux conditions locales. Les premiers cours pratiques en électricité, soudure et travail du textile ont débuté en avril. Les ateliers du centre de formation professionnelle technique de Kacanik seront inaugurés officiellement le 3 mai. Hans Peter Ming, président de Swisscontact, Urs Egger, directeur, et Ralph Rothe, chef de projet, ainsi que des représentantes et des représentants de la DDC seront présents. ots Originaltext: Swisscontact Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Swisscontact: Albert Weibel, responsable du programme Tél. +41 1 454 17 60 E-mail aw@swisscontact.ch Direction du développement et de la coopération (DDC): Barbara Hofmann, responsable des Balkans Tél. +41 31 325 91 26 E-mail: Barbara.Hofmann@deza.admin.ch 27 April 2001 n System:Internet:FirstClass(r) Client:Download:Swisscancer-FR-FINAL.doc 1/1 27 April 2001 n System:Internet:FirstClass(r) Client:Download:Swisscancer-FR-FINAL.doc 3