ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Sécurité routière : bilan particulièrement positif du transport routier

    Bern (ots) - En 2009, le transport routier a continué à s'améliorer au niveau de la sécurité routière.  C'est ce qu'il ressort des chiffres officiels de l'Office fédéral de la statistique (OFS). Tout comme au cours des années précédentes, le nombre des accidents impliquant des poids lourds a fortement diminué: au total, 257 personnes ont subi un dommage, soit 43 % de moins qu'en 1999. Par ailleurs, aucun mode de transport ne peut faire était d'un nombre plus bas d'accidents. L'Association suisse des transports routiers ASTAG continue donc à miser sur les améliorations techniques et sur une formation et un perfectionnement ciblés. De plus, les infrastructures routières doivent impérativement être adaptées.

    La sécurité routière dans le transport routier suisse se situe depuis des années à un très bon niveau. Les derniers chiffres publiés par l'Office fédéral de la statistique (OFS) indiquent que le bilan pour 2009 est également particulièrement positif. Dans ce contexte, les utilitaires lourds ne sont pas l'exception, bien au contraire. Le nombre des accidents impliquant des poids lourds, respectivement le nombre de personnes présentant des blessures graves, voire mortelles, a fortement diminué malgré un nombre accru de kilomètres parcourus. Au total, 257 personnes ont subi un dommage, ce qui correspond à un recul de 43 % par rapport à 1999. Les rapports annuels SINUS du Bureau de prévention des accidents bpa présentent des résultats analogues. Au total, le nombre des accidents dans le transport de marchandises et de personnes (autocars de tourisme) est donc plus bas que dans tout autre moyen de transport routier. Cette constatation est très réjouissante même s'il convient bien entendu de regretter tout accident entraînant des blessures. C'est pourquoi l'Association suisse des transports routiers ASTAG poursuit son objectif consistant à accorder une grande importance stratégique à la prévention des accidents et à la sécurité.

    L'engagement de la branche est payant

    L'ASTAG estime que ces bons résultats sont le fruit d'améliorations continues particulièrement au niveau de l'engagement des transporteurs et des chauffeurs dans ce domaine: d'une part, les transporteurs ont massivement investi dans des véhicules munis de la technologie de pointe, ce qui se répercute dans le trafic quotidien. De plus on constate une recrudescence de la conscience sécuritaire auprès des membres de la branche: rien qu'en 2009, 11'458 personnes ont profité de l'offre de l'ASTAG en matière de formation professionnelle et de formation continue, alors qu'elles n'étaient encore que 6'775 l'année précédente. Le nombre des cours a passé de 516 en 2008 à 865 en 2009. Et c'est pour répondre à ce besoin accru que l'ASTAG a prévu de construire, avec des associations partenaires, un nouveau centre administratif et de formation à Berne (périmètre Wankdorf/Schermenareal).

    Les infrastructures routières doivent impérativement être adaptées

    Simultanément, l'ASTAG exige également des autorités concernées qu'elles fassent le nécessaire pour enfin adapter les infrastructures routières aux exigences croissantes. Après des décennies d'inaction il est grand temps de prendre les mesures nécessaires et d'augmenter les capacités existantes. Il convient tout particulièrement d'éliminer dans les plus brefs délais les goulets d'étranglement du réseau des routes nationales et de créer d'urgence de nouvelles places de stationnement pour les poids lourds. C'est en effet la seule possibilité pour éviter encore plus activement les accidents impliquant des poids lourds, respectivement des autocars ou des autobus. Par ailleurs, l'ASTAG appelle les autorités à revoir certaines normes: des giratoires trop étroits et un rétrécissements exagéré des routes représentent, selon l'ASTAG, un risque sécuritaire qu'il ne faut pas sous-estimer.

    Texte supplémentaire:

    Une tendance positive durable dans le domaine des autocars Les statistiques de l'OFS démontrent également une tendance positive au niveau du transport de personnes, puisque le nombre d'accident a diminué de 18 % depuis 1993. En 2009, 379 accidents impliquant des autocars de tourisme ont été recensés en Suisse. Les autocars sont ainsi le moyen de transport routier le plus sûr - en Suisse et en Europe. Et même si, au cours des années passées, les graves accidents qui ont eu lieu semblent ternir cette image, les passagers d'autocars ne représentent que 0,3% des morts de la route en 2007/2008.

Contact: ASTAG Association suisse des transports routiers Michael Gehrken Tél. 031 370 85 24



Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: