ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Hausse des prix du diesel: L'ASTAG prend des mesures

Bern (ots) - Suite aux prix record du diesel, l'Association suisse des transports routiers ASTAG a renforcé ses efforts. Elle a ainsi informé le Conseil fédéral de la menace existentielle que représente cette situation pour bon nombre de transporteurs en soulignant le fait qu'un allègement des charges est indispensable. De plus, une adaptation exceptionnelle de l'indice CFSC, utilisé entre autres comme valeur guide dans le cadre d'adjudications de travaux publics, est en préparation. Par contre, il n'est pas question de recourir aux grèves ou aux barrages. La hausse constante des prix du carburant diesel pose d'immenses problèmes au transport routier. C'est pourquoi l'Association suisse des transports routiers ASTAG a engagé tous ses efforts afin de tenter de décharger les entreprises victimes de cette situation alarmante. Lors d'un entretien avec le Conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz, l'ASTAG a démontré la situation dramatique à laquelle étaient confrontées particulièrement les moyennes entreprises, dont nombre d'entre-elles puisent déjà dans leurs réserves ou sont confrontées à des problèmes de liquidités. Pas de profit pour l'état! Des entretiens ont également lieu entre l'ASTAG, l'Office fédéral de la statistique OFS et l'Office fédéral des routes OFROU. L'ASTAG demande en effet que l'indice CFSC, servant de valeur guide entre autres dans le cadre d'adjudications publiques de travaux à long terme, subisse une adaptation exceptionnelle. Il s'agit par là d'éviter que l'état tire ici aussi profit des prix élevés du diesel. De plus, le Comité central de l'ASTAG a souligné une fois de plus au cours de sa séance de ce jour, que les PME du transport routier ne souffrent pas uniquement des prix d'un diesel dépendant du marché, mais surtout des redevances fiscales comme la RPLP, la taxe sur les carburants et les impôts cantonaux sur les véhicules à moteur. Au total, cette charge représente plus du double de ce qui est prélevé à l'étranger! L'ASTAG attend donc que la Confédération prennent des mesures en profondeur. Néanmoins, et dans l'état actuel des choses, l'ASTAG ne prévoit pour l'instant pas de recourir à des grèves ou à des barrages pour obtenir satisfaction. Contact: ASTAG Association suisse des transports routiers Michael Gehrken Weissenbühlweg 3, 3007 Berne Tél. 079 613 75 64

Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: