Pfizer AG

Journalistes fumeurs: 16,5 cigarettes par jour

Journalistes fumeurs: 16,5 cigarettes par jour

Un document

    - Indication: Le sondage (en format PDF) ainsi que des images
        peuvent être téléchargés sous:
        http://www.presseportal.ch/fr/pm/100001956/ -

    Zurich (ots) - Parmi les acteurs des médias, les fumeuses et les fumeurs consomment en moyenne 16,5 cigarettes par jour. C'est ce qu'indique un sondage réalisé en novembre auprès de plus de 1000 journalistes hommes et femmes de Suisse. Parmi eux, 231 avouent fumer au moins une cigarette par jour. 269 se décrivent comme des ex-fumeurs. 43% des journalistes hommes et femmes fumeurs reconnaissent fumer entre onze et vingt cigarettes par jour. Ils fument en moyenne depuis près de 22 ans.

    "Je pourrais arrêter de fumer, si je le décidais". 33% sont persuadés qu'ils pourraient stopper s'ils étaient déterminés. Pour 80%, arrêter le tabac est avant tout une question de volonté personnelle. Pourtant, près de deux journalistes femmes ou hommes sur trois ont déjà essayé sans succès. 11% en sont même à plus de cinq tentatives. Lors de ces efforts infructueux, il s'est passé en moyenne moins de 14 mois avant la rechute. À peine 70% considèrent le tabagisme comme une dépendance physique et psychique.

    Les raisons d'arrêter, les raisons de fumer

    Deux raisons sont principalement invoquées pour expliquer cette impossibilité d'arrêter: La première est que le fumeur apprécie trop le tabac, la seconde est que l'envie de cigarette est trop forte. La santé est la motivation la plus importante pour arrêter de fumer. Les raisons de fumer sont tout aussi rapides à repérer: on fume par plaisir et par habitude. 13% des fumeurs et ex-fumeurs déclarent qu'ils ne savent pas comment arrêter.

    Qui a une influence importante en faveur du sevrage?

    En dehors d'eux-mêmes, les journalistes hommes et femmes qui fument estiment que le ou la partenaire joue un rôle important dans le sevrage. Seuls 14% citent le médecin comme ayant une forte influence, 5% les pharmaciens. En Suisse allemande, 65% des acteurs des médias qui fument reconnaissent n'avoir jamais parlé de tabagisme avec leur médecin. Dans le Tessin, ils sont même 80%; chez les collègues de Romandie, seuls 30% ont fait une déclaration dans ce sens.

    Nouveau site web pour les fumeuses et les fumeurs désirant arrêter

    En décembre, Pfizer a mis en ligne un site web instructif et divertissant s'adressant aux fumeuses et aux fumeurs qui souhaitent arrêter. Ils peuvent par exemple participer à un sondage on-line et comparer immédiatement leurs réponses avec celles des autres participants. Ils peuvent aussi visualiser et évaluer des vidéos originales, sélectionnées sur internet et traitant du tabagisme. Le message central du site, intitulé "Passez au plan B" explique que la seule volonté suffit rarement pour arrêter de fumer de façon durable. D'après les évaluations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), seuls 0,5% à 5% parviennent à rester abstinents à long terme à la seule force de leur volonté.(1) C'est pourquoi les fumeuses et les fumeurs qui souhaitent arrêter devraient solliciter un soutien professionnel, chez leur médecin ou en pharmacie.

Liens: Passez au plan B: Nouveau site web pour les fumeuses et les fumeurs désirant arrêter: Résultat du sondage en ligne auprès des fumeurs: http://www.passez-au-plan-b.ch/sondage

Enquête auprès de représentants des médias sur le thème "tabagisme": Graphiques sur les résultats les plus importants: http://www.presseportal.ch/fr/pm/100001956/pfizer_inc

Références: (1) WHO European Strategy for Smoking Cessation Policy. April 2006. (http://www.euro.who.int/Document/E80056.pdf)

ots Originaltext: Pfizer SA
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Jouni Epper
Pfizer SA
Manager Public & Media Relations
Tél.:        +41/43/495'72'09
E-Mail:    jouni.epper@pfizer.com
Internet: http://www.pfizer.ch


Fichiers multimédias
7 fichiers

Plus de communiques: Pfizer AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: