ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Manifestation de poids lourds ASTAG sur la place fédérale bernoise: Un nouveau Waterloo au Gothard

Berne (ots) - Le président central de l'ASTAG, Carlo Schmid-Sutter, a constaté le 28 juin à l'occasion de la manifestation de l'ASTAG sur la place fédérale:"Nous mettons notre gouvernement en garde contre un nouveau Waterloo en matière de politique des transports qui provoquera des embouteillages au tunnel du Gothard et risque de générer cet été dans notre pays un effondrement du trafic". Les catastrophes quotidiennes au Gothard, au San Bernardino au au Valais sur le Simplon et au Grand St. Bernhard sont humiliantes pour les citoyennes et citoyens suisses. Schmid a attiré l'attention sur la situation désastreuse des transports qui s'annonce pour cet été. Il est couru d'avance que la politique des transports erronée de notre pays va engendrer des embouteillages sans fin, des mécontentements et de la frustration chez tous les usagers de la route. L'ASTAG lance un appel au Conseil des Etats, aux partis politiques, au Conseil fédéral et notamment au ministre des transports Moritz Leuenberger de mettre enfin un terme à la misère en matière de transports. Elle coûte à notre économie nationale chaque année plusieurs centaines de millions de francs. Il a constaté que la politique de réduction des transports pratiquée à l'heure actuelle par la Confédération n'est aucunement acceptable et empêche un trafic fluide. Lors de la manifestation des poids lourds sur la place fédérale à Berne, le président central de l'ASTAG Carlo Schmid-Sutter a rappelé que la libre circulation génère de la prospérité; la prospérité par la commerce, l'industrie et prestations de service, pour les privés ainsi que pour l'Etat sous forme de redevances et impôts. Schmid a relevé qu'une branche économique suisse importante avec quelques 7'500 entreprises et 180'000 collaborateurs est "condamnée", si l'on continue de la sorte. "Le trafic privé n'est pas une quantité négligeable, mais un facteur de croissance dans ce pays". C'est pourquoi l'ASTAG demande davantage de prestations pour le trafic privé. Le président de l'ASTAG Carlo Schmid-Sutter a demandé expressément: "Le Conseil fédéral ne doit pas partir en vacances d'été s'il abandonne pendant ce temps le trafic routier au chaos." Kandid Hofstetter, directeur de l'ASTAG, a constaté que "le système de dosage fatal persiste depuis six mois. C'est une situation intolérable. En dépit de cette constatation, le Conseiller fédéral Moritz Leuenberger, le ministre des transports le moins performant d'Europe, préfère se taire. Kandid Hofstetter a demandé que l'on change immédiatement cette situation indigne de notre pays. Dans les cantons d'Uri, de Schwyz, des Grisons, du Tessin et du Valais, un été en enfer a d'ores et déjà commencé. Des centres de production importants sont paralysés de la sorte par le Conseil fédéral. Kandid Hofstetter a lancé un appel au Conseiller fédéral Moritz Leuenberger: " Restituez-nous le système de transports routiers performant auquel les entreprises de transport et tous les automobilistes ont droit". Les revendications de l'ACS et du TCS Niklaus Zürcher, directeur de l'ACS, a annoncé que "l'ACS est déçu et révolté par la situation des transports suisses que l'on ne peut qualifier que d'état d'urgence national". L'ACS demande dans un catalogue comportant dix points que l'on respecte davantage le trafic privé ainsi que les intérêts des arts et métiers suisses. L'ACS souhaite par ailleurs que le Conseiller fédéral annonce les mesures qu'il compte introduire à court et long terme. Charles Juillerat, Président de la Commission Transports globaux et environnement du TCS, a constaté: "Seul un deuxième tunnel autoroutier au Gothard apportera une authentique sécurité accrue." En dépit de toutes les affirmations contraires, le TCS ne décèle aucun gain de sécurité dans le système qui est actuellement en place. Le TCS revendique des améliorations concrètes jusqu'à ce que les travaux d'assainissement au Gothard soient terminés. Le test des nouveaux volets de ventilation ne doit pas être retardé pour des raisons politiques. Il faut par ailleurs contrôler le trafic de marchandises en transit près des frontières et, d'entente avec les pays voisins, il convient également d'y mettre en place des zones d'attente. Les revendications des sections de l'ASTAG Waldo Bernasconi, Président de la section ASTAG du Tessin, a constaté: "La liaison du Tessin avec la Suisse septentrionale est massivement perturbée". Le tunnel du Gothard a été construit pour améliorer les liens entre ces parties du pays. Bernasconi s'est exclamé: " Le système de dosage entrave cette liaison et doit par conséquent disparaître". "Le Valais ne peut pas maîtriser le volume presque triplé du trafic des poids lourds passant par la route du Simplon. Roger Constantin, le délégué ASTAG de la section valaisanne, a constaté que les infrastructures ne sont pas suffisantes. Constantin a demandé que l'on supprime le système de dosage pour que le Valais puisse à nouveau respirer. Roman Föry, délégué de la section ASTAG de Schwyz et Uri, a constaté: "Si nous étouffons les transports, nous nous étouffons nous-mêmes, nos emplois, notre prospérité et notre bases existentielles." Le vice-président de la section ASTAG des Grisons, Ruedi Binggeli, s'est référé au risque élevé pour la sécurité que comporte le trafic de contournement. Il a demandé à ce que l'on interdise aux poids lourds de 40 tonnes de passer par la route du San Bernardino. Il faut mettre un terme au trafic de contournement inutile. Avec l'offensive d'information d'été lancée le 30 mai à Zurich, l'ASTAG attire l'attention du public sur l'état d'urgence croissant dans les transports suisses. La politique des transports suisses erronée, qui fait délibérément un usage abusif des arguments de sécurité, est lourde de conséquences: l'économie suisse perd des millions car l'approvisionnement de base par le trafic des poids lourds n'est plus assuré. Un premier pas très important dans la bonne direction consiste dans l'ouverture immédiate du tunnel du Gothard. D'autres mesures pour pratiquer une politique des transports réaliste et durable devront suivre. ots Originaltext: ASTAG Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Beat Keiser Responsable médias ASTAG Association suisse des transports routiers Weissenbühlweg 3 3007 Berne Tél. +41/31/370'85'70 Fax : +41/31/370'85'88 mailto: pr@astag.ch [ 009 ]

Plus de communiques: ASTAG Schweiz. Nutzfahrzeugverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: