Office vétérinaire fédéral

Sécurité alimentaire - renforcement des contrôles vétérinaires officiels dans les étables

    Berne (ots) - Dans la perspective d'un contrôle intégral des denrées alimentaires de l'étable à la table, il est prévu de renforcer dès cette année les contrôles vétérinaires officiels effectués en Suisse dans les exploitations détenant des animaux de rente. L'Office vétérinaire fédéral a élaboré des directives techniques à cet effet qui entrent en vigueur aujourd'hui, 1er février, et qui réglementent les contrôles à effectuer sur plusieurs points: obligation d'inscrire les antibiotiques administrés, respect des prescriptions touchant le trafic des animaux, surveillance de la santé des animaux. Ces contrôles seront effectués par des vétérinaires officiels sous la surveillance du vétérinaire cantonal.

    La crise de la vache folle en Europe mais aussi le récent scandale des antibiotiques dans le porc autrichien sont venus confirmer la nécessité de mettre en place un système intégral de sécurité alimentaire, de l'étable à la table. La base de la sécurité alimentaire est une assurance de la qualité bien documentée qui commence à l'étable. Les contrôles vétérinaires officiels concernant la santé des animaux, l'obligation d'inscrire les antibiotiques administrés et le trafic des animaux sont des éléments essentiels de l'assurance de la qualité.

    Après un essai pilote mené dans les cantons de Saint-Gall, Neuchâtel, Bâle-Campagne et Schwyz l'année dernière, des directives techniques réglementant les contrôles vétérinaires officiels dans les étables entrent en vigueur aujourd'hui, 1er février. Les contrôles prévus, qui seront effectués dans tout le pays par sondage, ne libèrent pas l'exploitant de l'autocontrôle et des responsabilités qui sont les siennes en vertu de la législation sur les denrées alimentaires. Dans les domaines sensibles de la santé des animaux et des antibiotiques administrés - domaines qui font l'objet d'une attention toujours plus critique dans notre société - seuls des vétérinaires officiels bien formés et indépendants peuvent assurer des contrôles crédibles et reconnus à l'échelon international. Ces contrôles, basés sur la loi sur les denrées alimentaires, font partie des tâches d'exécution cantonale et sont en principe exempts de frais pour le détenteur d'animaux. Leur réalisation est sous la responsabilité des vétérinaires cantonaux.

    Ces contrôles contribuent à renforcer la confiance du consommateur dans la sécurité des aliments. Mais ils sont aussi une condition pour pouvoir continuer à exporter nos fromages et autres produits laitiers vers l'UE. Parallèlement, ils devraient contribuer à établir l'avantage qualitatif de l'agriculture suisse par rapport à ses concurrents étrangers. D'autres éléments essentiels dans ce domaine sont principalement: une déclaration claire de la provenance des denrées alimentaires et des méthodes de production, des conditions de production avantageuses et une détention convenable des animaux conformément à leurs besoins.

ots Originaltext: BVET
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Office vétérinaire fédéral, Service de presse et d'information,
Hans Wyss, responsable du secteur Communication,
tél. +41 31 323 84 96.



Plus de communiques: Office vétérinaire fédéral

Ces informations peuvent également vous intéresser: