Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Embargo: le 12 décembre 2000
20h30 h: HELVETIA LATINA

Manifestation annuelle organisée le 12 décembre 2000

Embargo: le 12 décembre 2000 / 20h30 h

    Berne (ots) - Comme de coutume, le Comité d´HELVETIA LATINA a, une nouvelle fois, organisé sa rencontre traditionnelle de décembre dans les salons du Bellevue-Palace. Cette manifestation a été marquée par la présence, outre l´orateur principal, le Conseiller fédéral et Président de la Confédération Moritz Leuenberger, d´ambassadeurs de pays latins, d´élus du Parlement fédéral, des représentants des autorités cantonales de cantons latins et du canton de Berne.

    L´orateur a commencé par quelques anecdotes face à ses connaissances de français au début de son mandat de conseiller fédéral. Ils illustraient non seulement une connaissance linguistique "relativement" lacunaire mais aussi une différence de mentalité. Il en a rappelé quelques unes, notamment sur la perception de l´Etat ou le domaine social. Vouloir nier ces différences culturelles n´a pas de sens, a indiqué M. Leuenberger. Ce serait une erreur et même dangereux. Le souci constant des fossés existants nous empêche de sombrer dans l´autosatisfaction et oblige les différents groupes à discuter sans cesse, à prendre conscience de leurs différences et à les valoriser.

    Il a ensuite plaidé pour laisser subsister les diversités culturelles qui, parfois, séparent Suisses alémaniques, Romands, Tessinois et Romanche. Le fédéralisme admet tout à fait consciemment ces fossés. Mais dans le domaine du pouvoir, il faut tout faire pour éviter un écart économique important. Il est important que les différences culturelles ne soient pas assimilées automatiquement à des problèmes de minorités. La compréhension mutuelle doit aller dans les deux sens, de la majorité à la minorité mais de la minorité vers la majorité, a-t-il plaidé. Mais a-t-il conclu, à la différence d´autres nations qui ont des problèmes de langues, nous avons la volonté de vivre ensemble, un devoir qui nous occupera toujours, qui ne sera jamais achevé.

    Auparavant, M. François Lachat, Président d´HELVETIA LATINA et conseiller national, avait ouvert la manifestation par un exposé très apprécié sur la promotion des Communautés latines. Il a rappelé que la promotion des Latins par le Conseil fédéral était marqué par des engagements clairs, mais parfois pas toujours inscrits dans les faits. Il a aussi salué les efforts du Département fédéral des transports, de l´énergie et des communications, notamment par la nomination de Latins à la tête d´offices.

    NB Constituée le 9 juin 1980, HELVETIA LATINA est une institution politiquement indépendante. Elle veille à ce que l´administration et les entreprises fédérales garantissent la place qui revient aux cultures, aux langues et à l´esprit latins. Elle œuvre afin d´obtenir dans les services de la Confédération une représentation équitable de fonctionnaires francophones, italophones et romanches et veut améliorer la compréhension et les relations entre toutes les communautés du Pays. HELVETIA LATINA favorise notamment les contacts entre les fonctionnaires latins et les parlementaires fédéraux. Ouverte à toute personne acceptant les buts de l´Association, elle contribue à résoudre à l´avenir les problèmes linguistiques et culturels de notre pays. Présidée par le conseiller national François Lachat, elle compte plus de 300 membres, dont plus de 60 parlementaires fédéraux.

ots Originaltext: DETEC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
HELVETIA LATINA, Case postale, 3000 Berne 7.



Plus de communiques: Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Ces informations peuvent également vous intéresser: