Office féd. de la statistique

Les indices de la production, des commandes, des chiffres d'affaires et des stocks dans le secteur secondaire au 1er trimestre 2002

Pas d'embellie pour l'industrie suisse Neuchâtel (ots) - L'industrie suisse a enregistré des taux de croissance négatifs pendant le premier trimestre de 2002. Par rapport au 1er trimestre de l'année précédente, la production (-8,8%) et les chiffres d'affaires (-4,8%) ont baissé de manière significative. En plus des entrées de commande déjà en perte de vitesse depuis une année (-6,5%), le portefeuille des commandes a diminué pour la première fois depuis deux ans (-0,9%). Enfin les stocks de produits finis se sont légèrement réduits (-0,9%). Ce sont là les principaux résultats de l'enquête trimestrielle sur l'évolution des affaires de l'industrie suisse réalisée par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Nouveau recul de la production industrielle En baisse depuis le 2e semestre de 2001, la production dans le secteur secondaire (sans la construction) a connu un net recul (-8,8%) pendant le 1er trimestre 2002. Les biens d'investissement en ont été la cause principale. Les baisses ont été importantes dans la fabrication de moyens de transport, l'industrie du papier, du carton, l'édition et l'impression, l'industrie textile et l'habillement, l'industrie du cuir et de la chaussure ainsi que dans la fabrication de machines et d'équipements. Les seules branches à avoir enregistré à nouveau des taux de croissance positifs sont la fabrication d'autres produits minéraux non métalliques, les industries extractives et l'industrie chimique. Baisse des chiffres d'affaires... Les chiffres d'affaires de l'industrie suisse (sans la construction) se sont affaiblis de 4,8% par rapport au trimestre correspondant de 2001, un résultat dû essentiellement aux pertes enregistrées par les biens d'investissement. Seuls les biens de consommation ont vu leurs chiffres d'affaires augmenter. Les plus mauvais résultats ont été relevés dans les branches suivantes: la fabrication de moyens de transport, l'industrie du cuir et de la chaussure, l'industrie textile et de l'habillement, l'industrie de la cokéfaction, le raffinage du pétrole et le traitement des combustibles nucléaires et l'industrie des machines et d'équipements. En revanche, l'industrie des produits minéraux non métalliques, l'industrie chimique et les industries extractives ont réalisé de bons résultats. ... et des entrées de commandes Les entrées de commande dans le secteur secondaire (sans la construction) ont diminué pour la 4e fois consécutive (-6,5%) durant le trimestre sous revue, notamment pour les biens d'investissement et les biens de consommation. Elles se sont considérablement réduites dans l'industrie du cuir et de la chaussure, la fabrication de moyens de transport, la branche «fabrication d'équipements électriques et électroniques, mécanique de précision et optique» ainsi que dans la fabrication de machines et d'équipements. Elles n'ont augmenté que dans la fabrication d'autres produits minéraux non métalliques et dans les industries extractives. La réserve de travail a baissé Le portefeuille des commandes s'est rétréci pour la première fois depuis deux ans par rapport au 1er trimestre de 2001 (-0,9%; mais il a augmenté de 0,3% si l'on tient compte de la construction). Les entreprises ont tenté de compenser les baisses de chiffres d'affaires en puisant dans la réserve de travail, notamment dans les branches «fabrication d'équipements électriques et électroniques, mécanique de précision et optique», «autres industries manufacturières», «industrie du cuir et de la chaussure», «fabrication de machines et d'équipements» et «industrie du papier, du carton, édition et impression». Par contre, l'industrie des «autres produits minéraux non métalliques» a réussi à accroître significativement le portefeuille de commandes. Les entreprises de la construction, celles de la fabrication de moyens de transport, celles de la fabrication d'articles en caoutchouc et en matières plastiques ainsi que celles de la métallurgie l'ont aussi augmenté mais dans une moindre mesure. Légère diminution des stocks de produits finis Les stocks de produits finis se sont réduits de 0,9%, mettant ainsi fin à un accroissement qui durait depuis plus de deux ans. Les stocks ont fortement diminué dans l'industrie textile et l'habillement, l'industrie des «autres produits minéraux non métalliques», celle des «autres industries manufacturières» et dans une moindre mesure dans l'industrie du carton, du papier, l'édition et l'impression. Ils ont par contre augmenté dans l'industrie du cuir et de la chaussure, dans la fabrication d'articles en caoutchouc et en matières plastiques et dans celle de moyens de transport. ots Originaltext: OFS Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Markus Beckstein OFS, Section de la production et du chiffre d'affaires Tél. +41/32/713'64'34 Luu Nguyen OFS, Section de la production et du chiffre d'affaires Tél. +41/32/713'61'47 Commandes au: Tél. +41/32/713'60'60 Fax +41/32/713'60'61 mailto: Ruedi.Jost@bfs.admin.ch Nouvelle publication: Office fédéral de la statistique: Evolution de la situation dans le secteur secondaire. Indices de la production, des commandes, des chiffres d'affaires et des stocks au 4e trimestre 2001, Neuchâtel 2002. No de commande 039-0104. Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à l'adresse http://www.statistique.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: