Office féd. de la statistique

Mobilité en Suisse 2000

Nos déplacements quotidiens pour les loisirs: 300 fois de la terre à la lune Neuchâtel (ots) - En 2000, la population suisse a parcouru chaque jour quelque 265 millions de kilomètres - 30% de plus qu'en 1984 - dans son propre pays. Près de la moitié de ces déplacements (44 %) étant motivés par les loisirs, sa « trajectoire » quotidienne pour les seules activités de loisirs équivaut à 300 fois la distance de la terre à la lune. C'est un des résultats de l'enquête effectuée conjointement par les Offices fédéraux du développement territorial (ARE/ODT) et de la statistique (OFS) au cours de l'année 2000 concernant le comportement en matière de transports en Suisse. L'étude révèle en outre la satisfaction de la population concernant l'aménagement du réseau routier suisse ainsi que sa très forte adhésion à la promotion des transports publics; elle montre aussi que la future politique des transports devra être axée sur les transports d'agglomération, la mobilité de loisirs et le trafic non motorisé. En Suisse, personne, ou presque, ne reste toute la journée chez soi: 90% des personnes de 6 ans et plus se déplacent chaque jour pendant 84 minutes. Chaque personne parcourt en moyenne environ 13'600 kilomètres par année, et même 17'400 kilomètres avec les déplacements à l'étranger. La distance parcourue individuellement chaque jour est passée de 29 kilomètres en 1984 à 38 kilomètres en 2000. Les loisirs motivent la plus forte proportion de déplacements, suivis du travail et de la formation (29 %), puis des achats (11% des distances journalières). On utilise la voiture pour près de 70% des kilomètres parcourus et les transports publics pour 18%. La proportion de trajets effectués en voiture n'a pratiquement pas changé de 1984 à 2000. Par extrapolation, chaque personne domiciliée en Suisse parcourt chaque année en moyenne près de 630 km à pied et 350 km en bicyclette. Ces chiffres montrent l'importance du transport non motorisé (transport dit lent). Près de 50% du nombre d'étapes journalières sont parcourues à pied ou en bicyclette pour 40% en transports individuels motorisés et 10% en transports publics. La préférence pour la voiture s'explique par la motorisation de la population. 80% de tous les ménages possèdent au moins une voiture et 30% en disposent de plusieurs. Il est toutefois intéressant d'observer que dans les agglomérations où vit la majorité de la population, un quart des ménages ne possède pas de voiture. La disponibilité d'une voiture, l'âge et la taille du ménage sont des paramètres déterminants pour la possession d'un abonnement des transports publics. Près de 50% de tous les ménages, au Tessin seulement 23%, disposent d'un abonnement. L'abonnement demi-tarif est le plus répandu, avec une part de 35% à l'échelle du pays. Le microrecensement apporte des informations sur l'opinion de la population sur la politique suisse des transports. Le réseau routier suisse bénéficie d'une appréciation nettement positive et une majorité évidente adhère à l'idée de continuer à promouvoir les transports publics. ots Originaltext: OFS / ODT Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Ulrich Seewer Office fédéral du développement territorial Tél. +41/31/322'55'66 Roger Evéquoz Office fédéral de la statistique Tél. +41/32/713 63 97 Nouvelle parution: Le rapport final sur le microrecensement sur le comportement en matière de transports en 2000 sera disponible dès février 2002 à l'adresse suivante: OCFIM, 3003 Berne, numéro de commande: 812.010.d (en allemand) et. 812.010.f (en français). La version électronique en allemand peut d'ores et déjà être téléchargée sur le site: www.are.admin.ch. Pour des informations complémentaires, veuillez consulter la page d'accueil du site de l'OFS http: //www.statistique.admin.ch et de l'ODT http: //www.are.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: