Office féd. de la statistique

Les femmes dans les exécutifs des communes suisses en 2001

    Neuchâtel (ots) - A l'heure actuelle, les femmes occupent à peine un siège sur quatre dans les exécutifs des 118 plus grandes communes de Suisse et parmi celles-ci, une sur neuf seulement est présidée par une femme. Les partis de gauche présentent de loin la plus forte députation féminine dans les exécutifs communaux. Ces derniers comptent davantage de femmes en Suisse alémanique que dans les autres régions linguistiques. Le plus souvent, les élues dans les organes exécutifs communaux assument un mandat dont le taux d'occupation est plus bas que celui de leurs homologues masculins et sont en charge de dicastères considérés comme "traditionnellement féminins". Tels sont les principaux résultats d'une étude réalisée par l'Office fédéral de la statistique (OFS) qui sera présentée le 14 juin.

    L'étude "Les femmes dans les exécutifs des communes suisses en 2001" est le résultat d'une enquête menée auprès des 118 communes suisses qui comptent plus de 10'000 habitants. La situation des femmes dans les exécutifs communaux est examinée en s'appuyant sur des résultats d'analyses de la représentation politique féminine au niveau cantonal et fédéral, et comparée avec les résultats de l'enquête similaire de l'OFS réalisée en 1997.

    La part des femmes diffère selon le parti et la région linguistique

    Au cours des quatre dernières années, la part des femmes dans les exécutifs des plus grandes communes de Suisse est passée de 22% à 24%. Que ce soit au niveau fédéral, cantonal ou communal, les femmes issues des partis de gauche et des partis verts ont davantage  de chances d'être élues que celles venant des partis bourgeois et des partis de droite. Dans les exécutifs communaux, le PS (35%), les petits partis de gauche (33%) et les verts (27%) présentent les plus fortes députations féminines. Parmi les partis bourgeois, les parts correspondantes se montent à 24% pour le PDC, à 20% pour le PRD et à 16% pour l'UDC. Au cours des quatre dernières années, la représentation féminine s'est accrue dans tous les grands partis. C'est le PRD qui a connu la progression la plus forte sur ce plan (+ 4 points), suivi du PS (+ 3 points) et du PDC (+ 2 points). Elle n'a été que d'un demi-point pour l'UDC.

    La probabilité pour une femme d'être élue dans un exécutif communal est plus élevée en Suisse alémanique qu'en Suisse romande et en Suisse italienne. La part des femmes dans les exécutifs communaux s'élève à 25% en Suisse alémanique, contre 22% en Suisse romande et 16% au Tessin.

    Si l'influence politique et culturelle est assez évidente, il n'en va pas de même des facteurs institutionnels et structurels. L'analyse des 118 communes n'a dans tous les cas pas permis d'observer une influence significative de la taille de la commune, du mode de scrutin ou de la taille de l'exécutif sur la représentation féminine.

    Les femmes souvent en charge de dicastères typiquement féminins

    Les femmes assument généralement des mandats exécutifs requérant un taux d'occupation plus faible que ceux des hommes, ce qui était d'ailleurs déjà le cas en 1997. La représentation féminine dans les postes exécutifs comportant un taux d'occupation inférieur à 30% est supérieure de 3 points à la moyenne (27% pour une moyenne de 24%), mais inférieure de 7 points à cette dernière dans les postes exécutifs où les taux d'occupation varient entre 70% et 100% (17% pour une moyenne de 24%).

    Les élues dans les exécutifs communaux sont très souvent appelées à diriger les dicastères suivants, considérés comme "typiquement féminins": "affaires sociales", "écoles", "santé publique" et "jeunesse, loisirs, sport". Elles sont par contre sous-représentées dans les dicastères "transports, circulation", "présidence, administration générale, planification", "finances" et "économie, tourisme".

    La présidence de la commune est le plus souvent assurée par un homme: 11% seulement des communes considérées sont présidées par des femmes. Les présidentes de commune sont issues à parts relativement égales du PRD, du PDC et du PS et leur répartition dans les régions linguistiques est conforme. Les présidentes de commune assument toutes cette charge dans des communes comptant moins de 50'000 habitants.

ots Originaltext: OFS
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Werner Seitz, OFS, Section de la culture, de la politique et des
conditions de vie , tél. +41 32 713 63 65

Nouvelle publication:

Office fédéral de la statistique, Les femmes dans les exécutifs des
communes suisses en 2001, Neuchâtel 2001, Numéro de commande:
221-0100, 9 francs, 64 pages.

Commandes: Office fédéral de la statistique, Espace de l'Europe 10,
2010 Neuchâtel, tél. +41 32 713 60 60.

Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à
l'adresse http://www.statistique.admin.ch



Plus de communiques: Office féd. de la statistique

Ces informations peuvent également vous intéresser: