DDC

Lancement de l'Année de la montagne 2002 de l'ONU - Les montagnes unissent

Berne (ots) - Aujourd'hui, le conseiller fédéral Joseph Deiss à Berne et l'ancien conseiller fédéral Adolf Ogi à New York donnent le coup d'envoi de l'Année de la montagne 2002 des Nations unies. La Suisse, en tant que pays de montagne, considère cette Année de la montagne comme un défi et comme une chance. Elle est désireuse de poursuivre son engagement aux plans national et international en faveur du développement durable des régions de montagne. Lors de la conférence de presse à Berne, le conseiller fédéral J. Deiss a estimé que l'inscription du développement des régions de montagne à l'Agenda 21 et comme thème d'une année de l'ONU constituait un succès de la politique extérieure de la Suisse. Si notre pays joue maintenant le rôle de locomotive dans ce domaine, ceci est dû à son engagement dans le processus mondial de développement durable, aux connaissances accumulées depuis des siècles sur le développement de la montagne et à notre longue tradition de valorisation des l'espace alpin. «Nos spécialistes de la montagne sont très demandés» a affirmé Joseph Deiss devant les médias au Musée alpin suisse. «Ce qu'il faut, c'est rendre accessibles les expériences faites, c'est les échanger entre nous, c'est en tirer les leçons qui s'imposent à tous.» a déclaré l'ancien conseiller fédéral A. Ogi dans le discours qu'il a prononcé à l'occasion de l'ouverture officielle de l'Année de la montagne devant l'Assemblée générale des Nations unies à New York. «Les montagnes ne sont pas des barrières. Les montagnes unissent les hommes dans le monde entier.»* La Confédération prévoit pour l'année prochaine différentes actions et différents projets avec la participation d'acteurs privés et publics. L'Office fédéral du développement territorial (ODT) joue le rôle de chef de file pour le programme en Suisse. Il ne s'agit pas de «mettre les régions de montagne sous cloche», a déclaré le directeur de l'ODT Pierre-Alain Rumley. L'objectif est une politique de l'aménagement du territoire qui soit à la fois plus cohérente et plus globale. La présidente de la commune de Naters, Edith Nanzer, a montré comment le développement durable est appliqué en Suisse au niveau communal et de manière exemplaire: treize communes valaisannes et deux communes bernoises se sont associées et présentent la candidature de la région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn au patrimoine mondial naturel de l'humanité de l'UNESCO. À l'étranger également, la Suisse s'engagera encore plus en faveur du développement des régions de montagne. Leurs populations font souvent partie des couches les plus pauvres; elles sont exposées aux cycles de la nature et souvent marginalisées aux plans économique et social, ainsi que l'a souligné le directeur de la DDC, Walter Fust. Pendant l'Année internationale de la montagne, la Direction du développement et de la coopération coordonne les activités suisses à l'étranger ainsi que la collaboration avec les organisations internationales: la DDC est le plus important partenaire de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture qui est responsable de toutes les activités de l'ONU pendant l'Année internationale de la montagne. Les résultats exerceront une influence sur le processus Rio+10 et seront discutés lors du Sommet 2002 à Johannesburg. * Le passage avec Adolf Ogi est soumis à embargo jusqu'à 16 heures (Launch Ceremony in New York at 10 AM) ots Originaltext: DDC Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Barbara Affolter Porte-parole de la DDC Tél. +41/31/323'08'63 E-mail: barbara.affolter@deza.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: