Office féd. de la statistique

Les indices de la production, des commandes, des chiffres d'affaire et des stocks dans le secteur secondaire au 3e trimestre2000

Un rythme de production moins soutenu

    Neuchâtel (ots) - L'industrie suisse connaît de bons taux de croissance par rapport au même trimestre de l'année précédente, mais le rythme de croissance de la production (+6,9%) s'est quelque peu ralenti ,alors que celui des commandes en portefeuille (+20%) s'est accéléré. Cette évolution est peut-être le signe que certaines industries sont en sous-capacité et ont, pour cette raison, des difficultés à exécuter quelques commandes. Quant aux chiffres d'affaires (+8,6%) et aux entrées de commandes (+12,5%), leurs niveaux de croissances restent à un haut niveau. Les stocks se sont maintenus, avec une hausse légère de 3,0%. Ce sont là les principaux résultats de l'enquête trimestrielle sur l'évolution des affaires de l'industrie suisse réalisée par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

    Les indices de la production, des commandes, des chiffres d'affaires et des stocks dans le secteur secondaire sont publiés selon les termes de la Nomenclature générale des activités économiques (NOGA 1995), qui est conforme aux standards internationaux. Leur base de référence (indice = 100) a été définie comme étant la moyenne de l'année 1995. Les indices sont calculés à partir d'un échantillon représentatif comprenant des entreprises d'au moins 5 personnes occupées à plein temps. Ils sont diffusés chaque trimestre à un niveau d'agrégation qui assure une représentativité suffisante et garantit la confidentialité des données. Quant aux séries rétrospectives, elles sont établies sur la base du nouveau schéma de pondération se basant sur l'année 1993 à l'aide des anciennes séries élémentaires qui, par rapport aux séries actuelles, sont différentes, moins nombreuses et plus agrégées. Afin d'exclure autant que possible l'effet des fluctuations saisonnières, l'analyse des données s'effectue sur la base du trimestre correspondant de l'année précédente. Signalons cependant qu'on ne dispose pas de valeurs de référence pour toutes les branches pour l'année 1996.

    Tassement de la production industrielle

    Avec une progression de 6,9% par rapport au même trimestre de l'année précédente, la production dans le secteur secondaire (sans la construction) a certes progressé, mais de manière moins rapide qu'au cours des deux trimestres précédents (resp. 11,9% et 8,2%). L'industrie des moyens de transport, l'industrie des "autres produits non métalliques", l'industrie des machines et équipements ainsi que celle des équipements électriques, de la mécanique de précision et d'optique ont vu leur production augmenter de plus de 10 points. En revanche, la production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau, l'extraction de produits non énergétiques, l'industrie de la cokéfaction, raffinage de pétrole et combustibles nucléaires ont enregistré une baisse de leur production par rapport au même trimestre de l'année précédente.

    La progression du chiffre d'affaires reste soutenue

    La bonne tenue des chiffres d'affaires dans le secteur secondaire (sans la construction), avec une croissance de 8,6% (13% de croissance pour les chiffres d'affaires sur les marchés étrangers), est due notamment à l'industrie des moyens de transport, l'industrie de la cokéfaction, raffinage de pétrole et combustibles nucléaires, l'industrie des autres produits non métalliques, l'industrie des machines et équipements, l'industrie de la métallurgie et travail des métaux, l'industrie des équipements électriques, de la mécanique de précision et d'optique ainsi que les "autres industries manufacturières", qui ont toutes enregistré une progression de leurs chiffres d'affaires supérieure à la moyenne.. Les deux industries présentant un taux de croissance négatif du chiffre d'affaires par rapport au 3ème trimestre de l'année précédente sont l'extraction de produits non énergétiques et la production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau.

    Les entrées de commandes se maintiennent à un bon niveau

    Les entrées de commandes dans le secteur secondaire (sans la construction) se sont maintenues à un bon niveau et ont progressé de 12,5% en l'espace de douze mois. Quant aux commandes provenant de l'étranger, elles ont obtenu un résultat encore meilleur (+16,4%). Les industries ayant enregistré les plus forts taux de progression sont, dans l'ordre, l'industrie des machines et équipements, l'industrie des "autres produits non métalliques", l'industrie des moyens de transport, l'industrie de la métallurgie et travail des métaux ainsi que les "autres industries manufacturières". Seules deux industries (extraction de produits non énergétiques, industrie du cuir et de la chaussure) n'ont pas tiré leur épingle du jeu et ont connu une croissance négative.

    Le portefeuille de commandes prend l'ascenseur

    Le portefeuille de commandes dans le secteur secondaire (sans la construction) s'est brusquement gonflé pour atteindre un taux de croissance de 20%. Il se peut que certaines entreprises n'arrivent pas à tenir un rythme de production équivalent à celui des commandes. Les industries disposant d'une grosse réserve de travail sont l'extraction de produits non énergétiques, les "autres industries manufacturières", l'industrie des machines et équipements, l'industrie des équipements électriques, de la mécanique de précision et d'optique, l'industrie de la métallurgie et travail des métaux de même que l'industrie des articles en caoutchouc et en matières plastiques. Seule l'industrie du cuir et de la chaussure présente un taux de croissance négatif.

    Les stocks restent stables

    Les stocks de produits finis (+3%) se maintiennent depuis trois trimestres au même niveau de croissance. Deux industries ont vu leur stocks augmenter de manière importante. Il s'agit de l'industrie des moyens de transport et de celle des équipements électriques, de la mécanique de précision et de l'optique, tandis que l'industrie du cuir et de la chaussure, l'industrie des machines et équipements et, dans une moindre mesure, l'industrie de l'alimentation, des boissons et du tabac ainsi que l'industrie des autres produits non métalliques ont vu leurs stocks diminuer.

ots Originaltext: Office fédéral de la statistique OFS
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Office fédéral de la statistique, Service d'information, Luu Nguyen,
OFS, Section de la production et du chiffre d'affaires, tél. +41 32
713 61 47.

Nouvelle publication:
Office fédéral de la statistique: Evolution de la situation dans le
secteur secondaire. Indices de la production, des commandes, des
chiffres d'affaires et des stocks au 3e trimestre 2000, Neuchâtel
2000.
No de commande 039-0003. Commandes au 032/713 60 27.

Vous trouverez d'autres informations sur le site de l'OFS à
l'adresse http://www.statistique.admin.ch.



Plus de communiques: Office féd. de la statistique

Ces informations peuvent également vous intéresser: