DDC

Publication "Mountains of the World- Mountains, Energy and Transport"

    Berne (ots) - L'énergie et les transports sont des facteurs clés pour le développement durable des régions de montagne. Les relations entre les questions d'énergie et de transports et le développement des régions de montagne sont présentées dans la publication "Mountains of the World - Mountains, Energy and Transport". Elle sera annoncée aujourd'hui dans le cadre de la session de cette année de la Commission pour le développement durable qui se tient à New York du 16 au 27 avril. La DDC y est représentée par l'Ambassadeur Jean-François Giovannini, directeur suppléant.

    Cette publication montre quelle est la fonction de la montagne pour l'énergie et les transports (voir également l'encadré) à l'aide de nombreux exemples tirés d'Europe, d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine. L'énergie provenant de la montagne, en premier lieu sous forme d'énergie hydraulique et de bois, joue un rôle décisif pour le développement des régions avoisinantes, non seulement dans les pays du Sud, mais également dans de nombreux pays industrialisés. En même temps, les régions de montagne elles-mêmes n'en profitent souvent que fort peu. Pendant longtemps, les montagnes ont été considérées comme un obstacle aux transports ; de bonnes infrastructures sont toutefois indispensables pour accéder aux matières premières, au développement du tourisme et permettre aux populations de montagne d'accéder à leur tour aux marchés et aux emplois à l'extérieur.

    La publication a pour objectif d'attirer l'attention des décideurs et de larges milieux de la population sur l'importance du développement durable des régions de montagne. Ce développement est en effet tout aussi important pour les régions de montagne elles-mêmes que pour les plaines voisines et les centres économiques. Il ressort des exemples présentés que des solutions concrètes dans les domaines de l'énergie et des transports ne peuvent être apportées qu'en partenariat entre les régions de montagne et les régions de plaine environnantes.

    La publication "Mountains of the World - Mountains, Energy and Transport" est éditée par la Direction du développement et de la coopération (DDC) et le Centre pour le développement et l'environnement de l'Université de Berne.

    "Mountains of the World - Mountains, Energy and Transport" peut être obtenu au prix de 15 francs auprès de : Mountain Agenda, c/o Institut géographique de l'Université de Berne, Hallerstrasse 12, CH-3012 Berne E-Mail : agenda@giub.unibe.ch. La brochure compte 51 pages et comprend de nombreuses photographies, graphiques et tableaux.

    Montagnes, énergie et transports - Exemples tirés de la publication

    - Électricité - Les régions de montagne fournissent de l'électricité aux régions et aux pays environnants. Exemple : le canton des Grisons exporte plus de 75 % de sa production d'électricité dans les régions de plaine. Au Laos et au Bhoutan, l'exportation vers la Thaïlande et l'Inde de l'électricité produite dans les régions de montagne constitue déjà la plus importante source de devises pour l'État. En Suisse et dans d'autres pays industrialisés, ces prestations sont rémunérées, ce qui n'est pas le cas dans la plupart des pays en développement.

    - Bois - Dans de nombreuses régions de montagne du monde, le bois de feu est encore la principale source d'énergie, aussi bien pour les besoins locaux que pour les villes et régions avoisinantes. Bien que la demande pour le bois continue à croître avec la menace qui s'ensuit pour la survie des forêts, il reste tout de même quelques lueurs d'espoir : comme le montre l'exemple du Népal, de petits fourneaux améliorés peuvent réduire la consommation de bois de 25 à 50 %, tout en procurant un meilleur rendement.

    - Desserte par les transports - La desserte à 100 % d'une région de montagne en Suisse signifie que la plus proche route carrossable est devant la porte. Dans les montagnes d'Éthiopie, la desserte à 100 % signifie que la plus proche route carrossable est à une journée de marche. - Construction de routes - L'exemple des montagnes d'Éthiopie et d'Indonésie montre que 30 à 40 % du montant total d'un projet de construction recourant à une main d'œuvre abondante d'une route en région de montagne reviennent à la population locale sous forme de salaires ; un mode de construction demandant beaucoup de machines ne rapporterait qu'un pourcentage nettement plus faible. De plus, la construction de routes à forte intensité de main d'œuvre est plus respectueuse de l'environnement.

    - Téléfériques - Il existe plus de 10 000 téléfériques dans le monde, la plupart dans les régions de montagne où ils représentent souvent le mode le plus économique de desserte par les transports. Les téléfériques comptent parmi les systèmes de transport les plus sûrs.

ots Originaltext: DDC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Direction du développement et de la coopération (DDC), Médias et
communication

Andreas Stuber, porte-parole de la DDC, tél. +41 31 323 08 63



Plus de communiques: DDC

Ces informations peuvent également vous intéresser: