Dép. féd. défense, prot. popu, sport

Le Conseil fédéral adopte le programme d'armement 2001

Berne (ots) - Le Conseil fédéral a adopté le programme d'armement 2001, qui demande des crédits pour un total de 980 millions de francs. Il est renoncé à l'acquisition de deux petits avions de transport. Le message d'armement contient encore un total de six projets d'acquisition. Quelque 80 pour-cent du montant investi dans les armements reviendront directement ou indirectement à l'économie suisse. L'avion de combat F/A-18 a fait ses preuves à l'engagement dans les Forces aériennes suisses. Des programmes complémentaires à réaliser dans les années à venir permettront de maintenir l'appareil à un niveau moderne et de conserver la valeur de combat du système d'arme. Le programme d'armement 2001 comporte trois projets pour un montant de 220 millions de francs ; il s'agit d'un système actif d'identification ami-ennemi, d'un nouveau système d'affichage de cartes et de la préparation pour un système d'échange de données. Le système mobile d'engins guidés de défense contre avions Rapier est en service depuis 1984. Il demeurera pendant les 15 à 20 années à venir l'un des piliers de la défense aérienne suisse. L'acquisition du nouveau missile Mark 2 permettra d'améliorer considérablement sa performance. 293 millions de francs sont prévus au programme d'armement pour ce projet. L'acquisition de munition intelligente de 15.5 cm ( 168 mio. ) est une autre composante destinée à maintenir l'armée à un niveau moderne. Cette munition améliore notablement l'efficacité du système d'arme artillerie aux effectifs réduits. Elle est dite intelligente parce que, dans la dernière phase de son vol, l'obus expulse deux sous-munitions qui identifient elles-mêmes les objectifs et les combattent à partir du haut. L'acquisition de 25 chars de dépannage ( 166 mio. ) permettra à l'armée d'accroître la mobilité et l'endurance des formations blindées. La sécurité des équipes de dépannage sera également fortement améliorée. Les simulateurs de conduite pour les chars et les obusiers blindés ont fait leurs preuves, mais ils sont désuets et doivent être remplacés par de nouvelles installations ( 53 mio. ). L'instruction gagne ainsi en efficacité et la charge environnementale diminue. Finalement, le programme d'armement prévoit d'acquérir huit systèmes électroniques mobiles pour la surveillance d'ouvrages ( 80 mio. ). Les activités de surveillance requièrent un fort effectif de personnel. Il pourra être réduit dans une proportion importante grâce à ces systèmes modulaires. La troupe pourra être engagée plus judicieusement pour les mesures actives de protection. Quelque 800 millions de francs de ce programme d'armement, c'est-à-dire 82 pour-cent, reviendront à l'économie suisse, ce qui correspond à un emploi pour 900 personnes pendant cinq ans. Les systèmes dont l'acquisition est demandée ont fait l'objet d'évaluations intenses et d'une appréciation critique. Ils sont en harmonie avec l'armée XXI et intègrent les développements technologiques les plus récents. Trois raisons ont incité le Conseil fédéral à renoncer à l'acquisition de deux petits avions de transport pour 119 millions de francs : premièrement, une procédure circonspecte est indiquée dans le domaine de la promotion de la paix, au vu du résultat de la votation du 10 juin dernier ; deuxièmement, il y a lieu d'attendre le plan directeur définitif de l'armée XXI et, finalement, la renonciation à cette acquisition réduit à court terme les dépenses pour l'armement. Une décision concernant l'équipement futur de l'armée suisse avec des avions de transport n'est par conséquent pas encore prise définitivement. ots Originaltext: DDPS Internet: www.newsaktuell.ch Contact: DDPS

Ces informations peuvent également vous intéresser: