Bundesamt für Verkehr BAV

BAV: Moins d’oppositions contre le projet de NLFA mis à l’enquête dans le canton d’Uri

      Berne (ots) - Le projet amélioré de la NLFA dans le canton d’Uri a
fait l’objet de nettement moins d’oppositions que le projet 2001.
Pendant le délai d’opposition, expiré le 25 février 2003, quelque
360 oppositions ont été déposées à l’Office fédéral des transports
(OFT). La dernière fois, il y en avait environ 900.

    La mise à l’enquête publique du projet 2003 a duré du 27 janvier au 25 février 2003. Les particuliers et les organisations concernés, ainsi que les communes et le canton d’Uri avaient un mois pour consulter les plans et se prononcer à leur sujet. Dans l’ensemble, 360 oppositions sont parvenues à l’OFT. Les trois quarts d’entre elles ont le même contenu et correspondent à des textes standards mis à disposition sur Internet.

    Les oppositions du canton et des communes, ainsi que celles de nombreux particuliers montrent que le nouveau projet mis à l’enquête a été examiné à fond. Selon l’OFT, le plus petit nombre des oppositions par rapport au projet de 2001 indique qu’on a reconnu les optimisations ordonnées par la Confédération.

    La plupart des oppositions visent à ce que le projet de mise à l’enquête soit approuvé par étapes et que les voies de dépassement de Rynächt soient redimensionnées. La partie nord de la traversée de la rivière Schächen ne doit pas être autorisée tant que l’avant- projet du tracé « montagne long fermé » n’a pas été approuvé. La libération des travaux pour la partie sud du projet mis à l’enquête est subordonnée à la condition que le financement de la bifurcation souterraine soit suffisamment assuré. Les opposants souhaitent que le passage sous la Schächen soit réalisé au cas où il n’y aurait pas d’échelonnement ou que le Conseil fédéral n’approuverait pas l’avant projet « montagne long fermé ». De nombreuses oppositions expriment aussi des craintes au sujet du bruit causé par l’exploitation de la nouvelle ligne.

    L’OFT analysera les oppositions ces prochaines semaines. En se fondant sur une vue globale des points contestés et en tenant compte des prises de position des services fédéraux spécialisés, il fixera la marche à suivre. Les premières rencontres de conciliation avec les opposants auront lieu à partir du mois de mai. Il faut s’attendre à ce qu’une décision de première instance (approbation des plans) soit prise avant la fin de l’année. Selon l’OFT, l’échelonnement demandé constitue l’une des possibilités pour la suite des opérations. Les conséquences qui en résultent seront vérifiées de manière approfondie et intégrées dans la prise de décision.

Berne, le 4 mars 2003

Office fédéral des transports

Renseignements: Office fédéral des transports, Politique et communication, tél. 031 322 36 43



Plus de communiques: Bundesamt für Verkehr BAV

Ces informations peuvent également vous intéresser: