Schweizer Reisekasse (Reka) Genossenschaft

Des vacances sans empreinte carbone, avec Reka et myclimate

Des vacances sans empreinte carbone, avec Reka et myclimate
Le village de vacances Reka Blatten-Belalp fonctionne depuis deux ans en autarcie, sur le plan énergétique. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100001101 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Schweizer Reisekasse (Reka) ...

Berne/Zurich (ots) - La Caisse suisse de voyage ambitionne de devenir la prestataire de vacances suisse affichant le meilleur développement durable. Avec la Fondation myclimate, elle a créé le Fonds myclimate de développement durable avec l'objectif de neutraliser toutes les émissions de CO2 inévitables engendrées par les séjours de villégiature et de continuer en même temps à promouvoir sa propre stratégie en matière de développement durable.

Dès maintenant, les clients de Vacances Reka ont la possibilité de faire un don correspondant à 1 % du prix de leur réservation pour un programme commun de protection climatique et de voir leur action renforcée. En effet, Reka multipliera par deux le montant du don versé et attribuera cette double contribution à son Fonds myclimate de développement durable.

Avec ce fonds, Reka soutient les projets globaux de protection climatique de son partenaire myclimate. Cela permettra de compenser les émissions de CO2 inhérentes à un séjour de vacances Reka selon les standards les plus exigeants reconnus sur le plan international. Les vacanciers qui participeront profitent ainsi d'un séjour avec une empreinte carbone neutre et favorisent en même temps le développement durable, la création de postes de travail, la protection de la nature et bien d'autres actions dans les endroits où cela est particulièrement nécessaire.

Protection climatique et développement durable en Suisse

Par ailleurs, le Fonds myclimate de développement durable fait aussi la promotion de la protection climatique et du développement durable en Suisse. Car avec l'argent du fonds, Reka prend des mesures efficaces sur ses sites de vacances, notamment par une isolation du bâti selon les standards les plus modernes ou par le remplacement des chauffages au mazout. Ici, la prestataire de vacances qu'est Reka veut réduire de manière durable les émissions de CO2 ainsi que la consommation d'énergie, et veiller ainsi à ce que ses clients puissent à l'avenir se reposer et vivre leur séjour de manière encore plus respectueuse du climat.

Reka déjà neutre en CO2 à près de 70 %

Aujourd'hui déjà, huit villages de vacances Reka sur douze produisent leur énergie de chauffage avec du bois, de l'énergie géothermique ou solaire. 70 % de la chaleur provient d'énergies renouvelables. L'électricité achetée par Reka provient de sources presque exclusivement renouvelables. Avec son village de vacances Blatten-Belalp, Reka participe à un projet-phare de l'Office fédéral de l'énergie. Depuis deux ans, ce site démontre que même dans l'Arc alpin, un site de villégiature peut pratiquement fonctionner en autarcie, sur le plan énergétique.

Contact:

Personnes de contact pour des compléments d'information:
Roger Seifritz, directeur de Reka, tél. +41 31 329 67 67
Kai Landwehr, porte-parole de la Fondation myclimate, tél. +41 44 500
37 61
Téléchargement du communiqué et photos: reka.ch/medias



Plus de communiques: Schweizer Reisekasse (Reka) Genossenschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: