Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

SECO: Nouvelle hausse prononcée du chômage en décembre 2002

Berne (ots) - Selon les relevés du Secrétariat d'État à l'économie (seco), 129'809 chômeurs étaient inscrits auprès des offices régionaux de placement (ORP) à fin décembre 2002, soit 9'182 ou 7,6% de plus que le mois précédent. Le taux de chômage a progressé ainsi de 0,3 point pour s'établir à 3,6%. En décembre 2001, le nombre de chômeurs avait augmenté de 8'394, soit de 10,8%, par rapport au mois précédent. Nouvelle augmentation du nombre de chômeurs ... A fin décembre 2002, 129'809 chômeurs étaient inscrits auprès des offices régionaux de placement, soit 9'182 ou 7,6% de plus que le mois précédent. En données corrigées des variations saisonnières, le nombre de chômeurs a augmenté (+2'209/+1,9%). Le taux de chômage a ainsi progressé de 0,3 point à 3,6%. 20'623 entrées au chômage ont été recensées, soit 4'520 de plus qu'en décembre 2001. Côté sorties, le chiffre est de 10'556 ou 2'731 de plus que pour le même mois de l'année précédente. Près des deux tiers des sorties sont le fait de personnes qui ont annulé leur dossier à l'office régional de placement parce qu'elles avaient retrouvé un emploi. ... et de demandeurs d'emploi A fin décembre 2002, 183'262 demandeurs d'emploi étaient inscrits aux offices régionaux de placement, soit 9'762 ou 5,6% de plus que le mois précédent. Davantage de personnes en programmes d'emploi temporaire ... Sur les 53'453 demandeurs d'emploi non chômeurs, 8'783 participaient à une mesure d'emploi temporaire, soit 62 ou 0,7% de plus qu'en novembre. ... ou en gain intermédiaire, ... Le nombre de personnes en gain intermédiaire a augmenté de 669 (+2,8%), passant à 24'322. ... moins en mesure de perfectionnement ou de reconversion Quant au nombre de personnes en mesure de perfectionnement ou de reconversion, il a diminué de 98 (-3,9%), passant à 2'444. Les hommes sévèrement touchés Le nombre de femmes au chômage a augmenté de 1'625 pour s'établir à 55'019; celui des hommes de 7'557, atteignant 74'790. Le taux de chômage des femmes a progressé de 0,1 point à 3,9%, celui des hommes de 0,4 point à 3,4%. Forte hausse parmi les Suisses et les étrangers 73'412 chômeurs étaient de nationalité suisse, ce qui représente 56,6% de l'ensemble des chômeurs inscrits. Par rapport au mois précédent, le nombre de chômeurs suisses s'est accru de 4'907 ou de 7,2%. 56'397 chômeurs étaient de nationalité étrangère, soit 43,4% du total des chômeurs; leur nombre a augmenté de 4'275 (+8,2%). Le taux de chômage des Suisses a progressé de 0,2 point à 2,6%, celui des étrangers de 0,5 point à 6,9%. Toutes les régions sont touchées En décembre 2002, le nombre de chômeurs a augmenté de 5'459 en Suisse alémanique, passant à 83'324. En Suisse romande et au Tessin, 46'485 chômeurs ont été recensés, soit 3'723 de plus que le mois précédent. Le taux de chômage a progressé de 0,2 point à 3,2% en Suisse alémanique et de 0,4 point à 4,6% en Suisse romande et au Tessin. Hausse du chômage dans tous les cantons, sauf dans les Grisons, ... Le chômage est en hausse dans tous les cantons, sauf dans celui des Grisons (-173/-9,4%). Les progressions les plus fortes sont enregistrées dans les cantons de Zurich (+1'498/ +5,8%), du Valais (+1'058/+24,6%), de Berne (+1'017/+8,4%), Vaud (+969/+7,7%) et d'Argovie (+730/+8,8%), suivis de St-Gall (+463/+7,8%), du Tessin (+458/+7,4%), de Neuchâtel (+440/+13,7%), Bâle-Campagne (+425/+13,6%) et Lucerne (+383/+8,0%). ... dans toutes les activités économiques, à l'exception du secteur restauration, hébergement, ... Le chômage a également augmenté dans toutes les activités économiques recensées, sauf dans le secteur restauration, hébergement (-61/-0,4%). Les hausses les plus fortes sont intervenues dans le bâtiment, génie civil (+2'780/(+40,8%), les agences conseils, informatique (+1'974/+13,2%) et le commerce (+1'185/+6,9%), suivis loin derrière du secteur transports, communication (+420/+8,8%), de la métallurgie (+364/ +12,1%), des machines, véhicules (+297/+8,2%), des services personnels (+293/+9,1%), des banques (+261/+7,5%), de l'agriculture, sylviculture (+261/+22,7%) et du secteur bois, meubles, papier (+260/+18,2%). ... et dans toutes les classes d'âge, les 15 à 19 ans mis à part A l'exception des 15 à 19 ans (-116/-2,2%), toutes les classes d'âge enregistrent une montée du chômage, les 20 à 39 ans concentrant sur eux les trois cinquièmes de la hausse: 35 à 39 ans (+1'452/+8,5%), 20 à 24 ans (+1'429/+8,5%), 25 à 29 ans (+1'355/+8,0%) et 30 à 34 ans (+1'330/+7,6%). Forte augmentation parmi les spécialistes Si l'on considère la dernière fonction exercée, les augmentations les plus importantes frappent les spécialistes (+5'645/ +8,9%) qui sont suivis des auxiliaires (+3'192/+7,7%), mais aussi des cadres (+513/+6,4%). Seuls les apprentis (-181/-5,4%) et les travailleurs à domicile (-13/-3,7%) enregistrent une baisse du chômage. Davantage de chômeurs de longue durée Le nombre de chômeurs de longue durée s'est établi à 17'475, soit 1'367 ou 8,5% de plus que le mois précédent. La part des chômeurs de longue durée au total des chômeurs était de 13,5%. Moins d'emplois vacants annoncés 6'671 emplois vacants ont été annoncés aux offices régionaux de placement, soit 770 ou 10,3% de moins que le mois précédent. Rétrospective du chômage en 2002 100'504 personnes en moyenne ont été enregistrées comme étant au chômage en 2002, soit 33'307 ou 49,6% de plus qu'en 2001. Quant au taux de chômage, il s'est élevé à 2,8% en moyenne, contre 1,9% en 2001. Contrairement à ce qui s'était passé les années précédentes, le premier semestre de l'année 2002 n'a connu qu'un faible recul du chômage (de 94'472, soit un taux de 2,6%, à fin février, le nombre de personnes au chômage est passé à 90'705, soit un taux de 2,5%, à fin juin). Ce léger recul inférieur à 4'000 personnes a été rattrapé en juillet déjà par la montée du chômage. Dès septembre, la tendance à la hausse s'est accélérée sous l'effet de la conjoncture et des fluctuations saisonnières de l'emploi. La moyenne annuelle s'est ainsi élevée à 2,8% alors qu'elle était de 1,9% l'année précédente, son niveau le plus bas depuis dix ans. Rétrospective des demandeurs d'emploi en 2002 L'effectif total des demandeurs d'emploi (chômeurs et non-chômeurs) a suivi la même courbe: après avoir stagné à quelque 140'000 au premier semestre (de février à juin), il s'est mis à remonter légèrement pendant les mois de juillet et août déjà. Une hausse plus prononcée a été observée dès septembre et devrait vraisemblablement se poursuivre jusqu'en 2003. Le nombre des demandeurs d'emploi inscrits a atteint ainsi 149'609 en moyenne annuelle (soit 40'186 personnes de plus que l'année précédente). 1'740 personnes arrivées en fin de droits en octobre 2002 Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 1'740 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois d'octobre 2002. Sur ce nombre, à fin décembre 2002, 832 personnes (48%) étaient toujours inscrites à un office régional de placement et continuaient donc à être prises en compte dans la statistique. 190 autres (11%) avaient trouvé un emploi dans l'intervalle. En ce qui concerne les 718 personnes arrivées en fin de droits (41%) restantes qui n'étaient plus inscrites à un office régional de placement, diverses hypothèses sont envisageables: reprise d'une activité lucrative, retrait du marché du travail ou renonciation à exercer une activité lucrative, commencement ou poursuite d'une formation, départ à l'étranger, poursuite de la recherche d'emploi sans recourir aux services des offices régionaux de placement. Définition de la fin de droits Une personne arrivée en fin de droits est une personne qui a épuisé ses droits aux indemnités journalières à l'expiration d'un délai- cadre de deux ans et qui n'a pu entamer ensuite un nouveau délai- cadre. Pour des raisons pratiques liées au versement des indemnités, les données des caisses de chômage sur les personnes en fin de droits ne sont disponibles qu'après un délai de deux mois. Renseignements statistiques détaillés: Erika Gauggel, Statistique du marché du travail, 031/322 29 01 Clito Roffler, Statistique du marché du travail, 031/322 28 64

Ces informations peuvent également vous intéresser: