Bundesanwaltschaft BA

BA: Incitation à des actes terroristes sur Internet

Berne (ots) - Des perquisitions et cinq arrestations Berne, le 4 mars 2005. La Police judiciaire fédérale (PJF), assistée de forces de police cantonales, a procédé à des perquisitions, dans les cantons de Fribourg et de Berne, où elle a arrêté cinq suspects. Son action s’inscrit dans le cadre d’une enquête de police judiciaire conduite par le Ministère public de la Confédération (MPC) pour provocation publique au crime ou à la violence et pour soutien à une organisation criminelle à vocation terroriste. Les perquisitions ont eu lieu le 22 février 2005. Dans le canton de Fribourg, les policiers ont dû user de la force pour pénétrer dans l’un des locaux. Des investigations longues de plusieurs mois L’action de la police a été précédée par des investigations qui ont duré plusieurs mois ; elles ont permis d’identifier plusieurs personnes. Celles-ci répandaient des idées islamistes fondamentalistes sur l’Internet. En outre, elles entretenaient diverses plateformes, en langue arabe, aux fins d’une propagande illustrée le plus souvent d’images violentes. Les plateformes en question, exploitées activement au moins par l’une des personnes arrêtées, comportaient, entre autres, de nombreuses vidéos montrant la mise à mort d’otages et la mutilation d’êtres humains. En outre, le forum de l’un de ces sites Internet a été souvent utilisé, comme moyen de communication et de propagande, par la mouvance islamiste. Ainsi, il était aisé d’y visualiser des instructions détaillées sur la construction de bombes ou sur la marche à suivre lors d’attentats ou de prises d’otages. Menaces et lettres de revendication Ces dernières années, on a constaté, au cours des investigations, que des lettres revendiquant la responsabilité de l’attentat commis à Fateh, au Pakistan, le 31 juillet 2004, avaient été publiées, entre autres, dans un forum du site Internet www.islamic-minbar.com. Ce forum comportait également des menaces dirigées contre les intérêts de plusieurs Etats européens. Il contenait aussi des communications en rapport avec les otages français Georges Malbrunot et Christian Chesnot, enlevés en Irak. Le site Internet a été fermé, le 10 septembre 2004, par les fournisseurs d’accès suisses. Entre-temps, un autre site est entré en exploitation. Vu qu’il n’est pas établi en Suisse, le Ministère public de la Confédération a invoqué l’entraide judiciaire internationale pour demander sa fermeture. Un matériel abondant à analyser Trois des cinq personnes arrêtées se trouvent en détention préventive. Elles sont entendues par le MPC et la PJF. Il faudra un certain temps aux spécialistes pour étudier les supports de son, les enregistrements vidéo et les images, de même que les écrits volumineux en langue arabe et le matériel informatique et les logiciels placés sous séquestre au cours des perquisitions. Les personnes sur qui pèsent les soupçons sont prévenues de provocation publique au crime ou à la violence. De confession islamique avec des tendances extrémistes, elles viennent de Tunisie et de Belgique ; elles résident légalement en Suisse. Pour plus de renseignements : Danièle Bersier, Service de presse fedpol, Tél: 031 323 13 10 E-Mail: info@fedpol.admin.ch Peter Lehmann, Information MPC, Tél: 031 324 324 0 E-Mail: info@ba.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: