BAK Bundesamt für Kultur

Bilan 2004 de l’aide liée au succès

    Berne (ots) -

    2004 a été un bon millésime pour le film de fiction suisse Le système d’aide liée au succès instauré par l’Office fédéral de la culture (OFC) en vue d’assurer un soutien transsectoriel à la création cinématographique en fonction du nombre d’entrées dans les salles, a pu créditer ce printemps près de 5,4 millions de francs aux réalisateurs, aux distributeurs et aux entreprises de projection. L’année dernière, le cinéma suisse, coproductions internationales comprises, a enregistré un résultat de 800 000 entrées (4,85 % de part de marché contre 5,95% en 2003). L’année précédente avait été une année record avec plus de 1 million d’entrées grâce notamment à la comédie « Achtung, Fertig, Charlie ». Le film le plus vu sur les écrans a été « Les Choristes », la coproduction internationale avec la France de Christophe Barratier (211 000 entrées) suivi de « Sternenberg“ de Christoph Schaub (122 000). En 2004, les films documentaires ont fait moins bien que les années passés puisque deux seulement figuraient dans le top 10. Près de 97 000 spectateurs (64 000 en 2003) ont vu des courts-métrages suisses en avant programme. La totalité ou presque des films les plus vus ont bénéficié à un titre ou à un autre d’un soutien de la Confédération.

    Bonne tenue des films du segment moyen – Des disparités régionales Il est réjouissant de constater que les films du segment moyen (entre 10 000 et 20 000 entrées) sont en forte progression depuis quelques années. Les films suisses enregistrent également une hausse dans les régions par rapport à 2003 (+90 % en Suisse romande). Mais cette augmentation est due avant tout aux coproductions avec la France et elle ne saurait occulter les problèmes d’exploitation de films suisses dans cette région. La Suisse italienne connaît le même problème, qui s’explique toutefois en partie par l’absence de versions italiennes. La production cinématographique indigène est diversement représentée dans les villes suisses de moyenne importance (de bien à très mal). En cette année 2005, des efforts sont entrepris afin de mieux faire connaître le cinéma suisse dans les régions du pays où ce cinéma peine à s’imposer ; ces efforts visent le public mais également les exploitants de salle.

    Crédits à la production et aux salles Au chapitre de la production, c’est la société zurichoise Vega Film qui a obtenu le plus de crédits en 2004 avec 286 000 francs (grâce en particulier aux « Choristes » et avec en tout 4 films programmés dans les salles). En ce qui concerne la distribution, Buenavista enregistre le meilleur score (301 000 francs et 3 films présentés dans les salles). Commercio Movie AG de Zurich arrive en tête des entreprises de projection (154 681 francs de crédits). La société Europlexes Cinema (Lausanne et Genève) et Kult.kino AG à Bâle ont présenté le plus grand nombre de films suisses susceptibles de recevoir un soutien avec respectivement 38 et 33 titres. Tous ces crédits (hormis ceux versés aux exploitants de salles) doivent être réinvestis dans de nouveaux projets dans les deux ans. Chaque année, environ 75 % des fonds crédités sont réaffectés.

    De nouveaux régimes d'encouragement dès 2006 Les régimes d'encouragement actuellement en vigueur (pour la période 2003-2005) arrivent à échéance à la fin de l’année. Ces régimes font actuellement l’objet d’une évaluation externe. C’est dire que les dispositions relatives à l’aide liée au succès pourraient également être soumises à des adaptations.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA CULTURE Communication

Renseignements: Laurent Steiert, responsable de l’aide liée au succès, Office fédéral de la culture, Tél: 031 323 13 40 ; laurent.steiert@bak.admin.ch

    Informations supplémentaires : www.succes-cinema.ch.



Plus de communiques: BAK Bundesamt für Kultur

Ces informations peuvent également vous intéresser: