Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Pipe à eau: bien plus qu'une simple fumée blanche

    Lausanne (ots) - La pipe à eau, objet de culte chez les Orientaux, est de plus en plus prisée par les Suisses. Pour les adeptes de ce rituel, inhaler la fumée du tabac à travers les longs tuyaux d'un narguilé ou autre shisha relève du pur plaisir et n'a rien de nocif. L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, ne partage pas cet avis. Au contraire, il précise que les particules de fumée, très toxiques pour la santé, et la nicotine, qui engendre la dépendance, ne se fixent pas dans l'eau de la pipe. Ce type de consommation de tabac risque donc, lui aussi, de provoquer un cancer ou des troubles pulmonaires ou cardiovasculaires.

    Mode ancestral d'inhalation du tabac longtemps inconnu chez nous, la pipe à eau suscite un engouement croissant. Ainsi, il est fréquent de voir des hommes et des femmes assis dans des cafés de style oriental tirer de profondes bouffées à travers un tuyau. Le principe du narguilé - aussi appelé shisha ou houka - consiste à filtrer la fumée du tabac en la faisant passer dans un bain d'eau. Un mélange de tabac et de mélasse est posé sur des braises de charbon. Sous l'effet d'une forte aspiration, la fumée du tabac traverse le récipient d'eau, provoquant un gargouillement caractéristique, avant d'arriver dans les poumons du fumeur.

    Les nombreuses pages Internet consacrées au narguilé associent ce dernier à la joie, à la convivialité et à la sagesse. Par contre, rares sont les sites qui décrivent les dangers inhérents à ce type de tabagisme. Les particules nocives (comme le goudron) dégagées lors de la combustion du tabac resteraient prétendument dans la pipe et dans la sauce brune produite lors du passage de la fumée dans l'eau.

    Une fumée pas si propre que ça!

    Les risques pour la santé liés à la consommation de tabac ont été prouvés scientifiquement et nul ne les ignore plus aujourd'hui. Récemment, la recherche sur le tabac s'est penchée sur les dangers de la fumée de la pipe à eau, et l'OMS élabore actuellement un rapport très exhaustif sur ce thème. A l'appui des études existantes, il est néanmoins d'ores et déjà possible d'affirmer que cette forme de consommation n'empêche pas l'absorption de la nicotine et des émissions toxiques du tabac. Les particules cancérogènes ne restent pas en suspension dans l'eau mais se propagent, à chaque bouffée, dans les poumons et les autres organes. En outre, la nicotine, alcaloïde du tabac provoquant la dépendance, touche autant le cerveau et le système nerveux central qu'avec la cigarette ou les autres formes d'inhalation du tabac. La combustion du mélange sur le charbon dégage par ailleurs du monoxyde de carbone, qui porte également atteinte au système cardiovasculaire. En conclusion, avant de sacrifier au rituel du narguilé, d'autant plus dangereux qu'il comporte des risques de transmission de maladies par l'eau - mauvaise hygiène buccale ou dentaire, tuberculose (en particulier dans les pays en développement), etc. -, mieux vaut y réfléchir à deux fois.

Source:Shafagoi YA et al.: Hubble-bubble (water pipe) smoking: levels of nicotine and cotinine in plasma, saliva and urine. In: Int. J. Clin Pharmacol. Ther. 2002 jun; 40 (6): 249 -55

ots Originaltext: SFA/ISPA
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Secrétariat Prévention et Information
Tél. directe: +41/21/321'29'85
Fax                 +41/21/321'29'40
E-Mail:          dayer@sfa-ispa.ch
Internet:        http://www.sfa-ispa.ch



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: