Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Personnes âgées et alcool: de la mesure avant toute chose

Un sixième des 65 à 75 ans boivent trop Berne (ots) - On ne parle guère des risques que courent les personnes âgées qui consomment de l'alcool. Pourtant, quand on vieillit, l'alcool peut avoir de graves incidences. S'il accélère le processus de vieillissement, il l'amplifie également. Le corps contient moins d'eau, ce qui peut doubler les pour-mille Statistiquement, les habitudes en matière de consommation d'alcool s'accentuent avec l'âge. Les personnes qui ont coutume de boire régulièrement continueront à le faire même à 65 ans passés. Mais comme le corps contient beaucoup moins d'eau avec l'âge, la concentration d'alcool dans le sang augmente. Si on continue à boire comme avant, le taux d'alcoolémie peut même doubler dans le pire des cas. L'abus d'alcool n'est pas sans conséquence sur le plan intellectuel. Il n'est pas rare qu'il entraîne des pertes de mémoire et des problèmes de concentration. En cas d'affection cérébrale, il suffit d'une petite quantité d'alcool pour entraîner de véritables confusions. En outre, l'alcool entrave les séquences motrices commandées par le cerveau, ce qui augmente les risques de chutes et des fractures osseuses. Les changements professionnels et personnels sont souvent difficiles à surmonter Les changements souvent brutaux - les enfants qui quittent le nid familial, la fin de l'activité professionnelle - qui surviennent durant cette période peuvent bouleverser du tout au tout une vie bien réglée. Des difficultés peuvent s'installer lorsque le cercle d'amis se limitait aux collègues de travail; avec la cessation de l'activité professionnelle, ces contacts se perdent. Au sein du couple également, on assiste souvent à une redistribution des rôles. La maladie ou la perte du conjoint peuvent être une source supplémentaire de détresse. Des études réalisées aux Etats-Unis montrent que les personnes qui ont un statut social moyen ou élevé ont plus facilement tendance à abuser de l'alcool "sur le tard", ce qui serait dû à une certaine aisance financière, mais aussi à la soudaine absence de pression professionnelle: le retraité n'a plus de responsabilités à assumer à ce niveau. Un cercle d'amis stable, des hobbies appropriés, des promenades ou des activités physiques régulières permettent de mieux franchir le cap de la retraite. La brochure "A son âge, un verre ne lui fera pas de mal" fourmille de conseils utiles. Les personnes intéressées peuvent se la procurer à l'adresse suivante, en joignant une enveloppe-réponse affranchie format C5: Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), Avenue Ruchonnet 14, 1003 Lausanne. ots Originaltext: SFA Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Voir ci-dessus

Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: