Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Prévention: le conseil du mois de l'ISPA - Eté et canicule: boire bien et beaucoup, mais sans alcool

Lausanne (ots) - Quand le soleil de l'été tape impitoyablement sur nos têtes, il faut boire énormément, car un manque de liquide se traduit par une baisse des performances, de la concentration et de l'endurance. Mais attention, l'alcool ne désaltère pas. En effet, si l'on élève son taux d'alcoolémie, on ne fait que diminuer des aptitudes déjà mises à mal par la chaleur. Alors, les jours de canicule, la bonne réaction consiste à boire jusqu'à deux litres d'eau minérale par jour, pure ou mélangée à des jus de fruits ou de légumes, comme le recommande l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne. En période de canicule, la consommation journalière conseillée (un litre et demi de liquide) ne suffit plus à couvrir les besoins du corps humain. Même les personnes qui ne pratiquent pas d'activités particulièrement physiques devraient boire un demi-litre supplémentaire, en plus de l'eau contenue dans la nourriture quotidienne. C'est ce que recommande l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, en accord avec des médecins nutritionnistes. Tous ceux qui exercent une activité sportive ou autre provoquant une forte transpiration devraient absorber davantage de liquide encore. Faute de boire suffisamment lorsqu'il fait chaud, les performances, la concentration et l'endurance fondent comme neige au soleil. Il y a boire et boire Toutefois, il ne suffit pas de boire assez tout au long de la journée. Encore faut-il que les liquides absorbés soient les bons. Ainsi, étancher sa soif à l'aide de boissons alcoolisées - quelles qu'elles soient - revient à appliquer un emplâtre sur une jambe de bois, puisque l'alcool réduit les capacités que l'on cherche justement à restaurer par l'absorption abondante de liquide. Les boissons préconisées durant les fortes chaleurs sont soit l'eau minérale, soit un mélange de celle-ci et de jus de fruits ou de légumes. Les boissons à forte teneur en caféine ou en sucre sont moins efficaces sur la durée. Quant aux breuvages énergétiques vitaminés, pourtant très prisés, ils n'ont aucun effet sur la soif et peuvent même, en cas de consommation excessive, provoquer des hypervitaminoses susceptibles de mettre la santé en danger. ots Originaltext: ISPA Lausanne Internet: www.newsaktuell.ch Contact: ISPA Lausanne Secrétariat Prévention et information Tél. +41 21 321 29 76

Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: