Pro Infirmis Schweiz

Nouveau support juridique pour le projet " Assistantes et assistants sexuels "

    Zurich (ots) Au printemps de cette année, la direction cantonale de Pro Infirmis Zurich a mis sur pied le projet " Assistantes et assistants sexuels ". Ce projet doit à présent être confié à un support juridique indépendant. Le nouvel organisme, dans lequel siégeront des personnalités du monde politique, du domaine social et de l'économie, devra être reconnu par tous les milieux concernés. Il sera responsable notamment de la formation des assistantes et assistants sexuels et de leur mise en contact avec les clients.

    Le lancement du projet a suscité de vives réactions dans l'opinion publique suisse. Bien que la grande majorité des médias ait adopté une attitude positive à l'égard du projet, nous avons constaté que celui-ci a irrité de nombreuses personnes, ce qui s'est répercuté de manière négative sur la récolte de fonds de Pro Infirmis Suisse. Manifestement, beaucoup de gens qui, auparavant, avaient apprécié notre travail, se sont offusqués de cette nouvelle orientation, ou du moins leur confiance en notre organisation a été sérieusement ébranlée. Le projet touche en effet à deux sujets qui en grande partie sont demeurés tabous dans notre société : le handicap et la sexualité.

    Pro Infirmis s'est vue confrontée à un grand nombre de réactions négatives, parfois même agressives, de même qu'à une baisse considérable des dons. Cette vague de mécontentement a surpris par son ampleur les responsables de l'organisation. Il faut en conclure que la direction d'un tel projet ne doit pas être assumée par une association à but non lucratif, financée par des dons. Cela ne change rien au fait que, pour de nombreuses personnes handicapées, le manque de tendresse et d'expériences sexuelles reste un problème important. Il est nécessaire d'amorcer en Suisse une réflexion de fond sur le thème de la sexualité et du handicap, et de mettre sur pied des prestations spécifiques dans ce domaine. Il s'agit d'un problème de société, dont Pro Infirmis a reconnu l'importance, mais qu'elle ne peut pas résoudre. C'est pourquoi Pro Infirmis s'efforce de trouver pour le projet " Assistantes et assistants sexuels " un support juridique indépendant et largement reconnu. Jusqu'à ce qu'un tel organisme soit créé, la formation des 12 assistantes et assistants sexuels est reportée.

ots Originaltext: Pro Infirmis Suisse
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Mark Zumbühl
Pro Infirmis Suisse
Chef du Dép. Communication et Récolte de fonds
Tél.      +41/1/388'26'77
E-Mail: mark.zumbuehl@proinfirmis.ch



Plus de communiques: Pro Infirmis Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: