Bundeskanzlei BK

Le Conseil fédéral et le Sommet d'Evian - Information orale du porte-parole du Conseil fédéral

      Berne (ots) - Le Conseil fédéral a confirmé sa volonté de tout
mettre en uvre afin que le Sommet d'Evian puisse se dérouler
dans les meilleures conditions possibles. A cet effet il a décidé de
restreindre l'utilisation de l'espace aérien au-dessus du Lac Léman
durant ce sommet.

    Le Conseil fédéral a également pris connaissance de la lettre du Conseil administratif de Genève et de la résolution du Conseil communal de Lausanne qui demandent d'intervenir auprès des autorités françaises afin qu'elles annulent le sommet.

    Le Conseil fédéral est satisfait du fait que les autorités de Genève, tout en avançant cette requête, confirment leur détermination de prendre toutes les mesures qui relèvent de leurs compétences pour faire face à cet événement.

    La Suisse s'est engagée à aider la France dans l'organisation du Sommet d'Evian. Un accord règlant les modalités de la coopération entre les deux pays a par ailleurs été conclu. Il n'est donc pas question aujourd'hui de demander l'annulation ou le report du Sommet. De plus, la Suisse considère que la tenue du Sommet d'Evian sert également ses intérêts comme ceux de la communauté internationale.

    Il est important en effet que les représentants des Etats puissent se rencontrer et trouver ensemble des solutions aux préoccupations de la communauté internationale. Et ceci est d'autant plus valable aujourd'hui, alors que la guerre en Irak se termine à peine.

    Ce sommet est d'ailleurs l'occasion de démontrer la capacité de la Suisse à soutenir l'organisation de grands événements internationaux et d'asseoir ainsi sa réputation sur la scéne internationale. Il s'inscrit aussi dans une continuité qui a contribué à la renommée de Genève comme centre de réunions important. De plus ce sommet est l'occasion pour la Suisse de renforcer sa collaboration transfrontalière et d'assurer ses relations à long terme avec la France qui s'engage à donner son soutien pour assurer la sécurité en cas d'événements similaires qui seraient organisés en Suisse.

    Par ailleurs le président de la Confédération Monsieur Couchepin a été invité à participer au dialogue élargi du G8. Il aura d'ailleurs l'occasion de s'entretenir avec le président américain Bush. La présence de chefs d'Etat et de gouvernement de nombreux pays émergents permettre la tenue d'entretiens bilatéraux de haut niveau.

    L'invitation des pays émergents à prendre part aux discussions du Sommet d'Evian marque la volonté 'd'ouverture de la réunion, et la Suisse soutien cette initiative.

    S'agissant des manifestations prévues, les autorités suisses ont des contacts réguliers avec les représentants des mouvements altermondialistes. La volonté des autorités suisses est d'une part que la liberté d'expression soit garantie, d'autre part que les manifestations organisées soient totalement pacifiques.

Achille Casanova, vice-chancelier

Berne, le 16 avril 2003



Plus de communiques: Bundeskanzlei BK

Ces informations peuvent également vous intéresser: