Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

DETEC - Produits chimiques très dangereux : première Conférence des Parties à la Convention de Stockholm en Uruguay

      Berne (ots) - Dès lundi prochain, plus de 600 représentants de plus
de 130 pays se réuniront à Punta del Este (Uruguay) pour la première
Conférence des Parties à la Convention de Stockholm sur les
polluants organiques persistants (POP). Les POP, parmi lesquels les
dioxines ou les PCB, sont des produits très toxiques pour l’être
humain et les espèces animales. Ils s’accumulent dans les
organismes, peuvent provoquer des cancers et altérer les fonctions
de reproduction. Cette conférence va essentiellement servir à mettre
en place les instruments nécessaires à la mise en œuvre de la
convention. Les Etats décideront notamment de l’emplacement du
secrétariat de la convention. La Suisse est candidate avec Genève.

    La Convention sur les POP a pour objectif d’interdire ou de limiter au minimum la production et l’utilisation des polluants les plus toxiques pour l’homme et l’environnement, dans le monde entier. Jusqu’à maintenant 12 produits chimiques et pesticides, connus sous le nom de "la sale douzaine", sont soumis à la convention (voir fiche d’information).

    Comme les pays industrialisés ont déjà pris les mesures nécessaires pour éliminer progressivement ces polluants, la convention vise d’abord à procurer aux pays en voie de développement et émergents l’aide technique et les moyens financiers nécessaires pour diminuer les émissions de ces produits. Il s’agit notamment de remplacer les POP par d’autres substances moins nocives, de limiter les émissions toxiques en rénovant les installations industrielles et d’éliminer les stocks sans polluer l’environnement. Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM/GEF) est chargé de financer des projets dans ce domaine. La convention – ratifiée par la Suisse en 2003 – est entrée en vigueur en 2004.

    Cette première conférence permettra aux gouvernements d’établir, entre autres dispositions techniques, le Comité chargé d’identifier de nouveaux pesticides et produits toxiques à ajouter à la liste des 12 POP déjà soumis à la convention. L’entrée en vigueur de la convention et cette première Conférence des Parties sont un succès important pour la politique internationale de l’environnement. Genève deuxième centre mondial de la politique environnementale La conférence va également décider de l’emplacement du secrétariat de la convention. Genève, où est logé le secrétariat provisoire, est candidate pour accueillir le secrétariat permanent. Avec la Maison internationale de l’environnement, Genève est devenu le centre environnemental le plus important au niveau mondial, après Nairobi.

    L’installation du secrétariat dans cette ville compléterait le pôle de compétence "produits chimiques-déchets" qui s’est développé autour la division Produits chimiques du siège européen du PNUE (Programme des Nations Unies pour l’environnement). Le Secrétariat de la Convention de Bâle sur les exportations de déchets dangereux, le Secrétariat de la Convention PIC sur l’exportation des produits chimiques dangereux, (partie produits chimiques - reçu en septembre 2004), et l’UNITAR (formation et recherche) logent déjà à la Maison de l’environnement. Ce regroupement ainsi que le voisinage de grandes institutions mondiales – telles que l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) - permettent de développer des synergies et d’élaborer une politique environnementale efficace. La décision sur l’emplacement du secrétariat sera prise le 6 mai.

Berne, le 25 avril 2005


ETEC              Département fédéral de l’Environnement,
des Transports, de l’Energie et de la Communication
Service de presse


Renseignements:
M. Philippe Roch, secrétaire d’Etat, directeur de l’OFEFP, tél. 079
277 51 88.
M. Beat Nobs, ambassadeur, chef de la division des Affaires
Internationales, OFEFP,                    tél. 079 687 11 68.
M. Georg Karlaganis, chef de la division des Substances, Sol et
Biotechnologie, OFEFP,            tél. 079 687 11 79

Annexes : Encadré : Contacts avec la délégation suisse durant la conférence Fiche d’information : De l'aldrine au toxaphène: douze poisons dont il faut se débarrasser

Internet : La Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants : http://www.pops.int/ La Maison internationale de l’environnement, à Genève : http://www.environmenthouse.ch

Contacts avec la délégation suisse durant la conférence (2 au 6 mai 2005) Attention : décalage horaire de 5 heures • M. Philippe Roch, Secrétaire d’Etat, directeur de l’OFEFP. Il sera présent du 4 au 6 mai. Tél. +598 94/ 57 00 33 • M. Beat Nobs, Ambassadeur, chef de la division Affaires internationales, OFEFP. Il sera présent du 1er au 6 mai. Tél. +598 94/ 57 00 34 • M. Georg Karlaganis, OFEFP, chef de la division des Substances, sol et biotechnologie, Il sera sur place du 1er au 6 mai. Tél +598 94/ 57 00 35 • Mme Elisabeth Maret, chargée de l’information, OFEFP, tél. : 031 323 28 69



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: