Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

EMBARGO: DIMANCHE 20 mars 2005, 12 heures: Journée internationale de la forêt: lancement à Lausanne. Promenons-nous dans les bois!

Berne (ots) - EMBARGO: DIMANCHE 20 mars 2005, 12 heures Lausanne, le 20 mars 2005 La forêt est le centre sportif le plus utilisé de Suisse. Cette année, la Journée internationale de la forêt du 21 mars s’inscrit tout naturellement dans le cadre de l’Année du sport de l’ONU. Sous la devise "Promenons-nous dans les bois!", diverses manifestations sont organisées dans les forêts de toute la Suisse. Le coup d’envoi a été donné à Lausanne le 20 mars 2005. L’occasion pour de nombreux visiteurs de pratiquer des sports de plein air dans les bois du Jorat. Les liens qui unissent les sportifs à la forêt ont d’ailleurs constitué le thème des allocutions de la journée. Le conseiller municipal Jean-Jacques Schilt, le conseiller d’État Charles-Louis Rochat, le direc-teur de l’OFEFP Philippe Roch et la sportive Marie-Luce Romanens ont chacun présenté leur point de vue sur cette question. L’Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) a présenté une étude qui chiffre la valeur récréative de nos forêts: quelque 10,5 mil-liards de francs par an. Cette année, la Journée internationale de la forêt (JIF) a été lancée à Lausanne. Ce choix n’est pas dû au hasard. La ville lémanique possède des forêts magnifiques et, en qualité de siège du Comité interna-tional olympique (CIO), elle est la capitale mondiale du sport. La forêt couvre plus du tiers du territoire de la commune. Les Lausannois apprécient leurs forêts et en font un usage intense. Plus d’un million de personnes s’y rendent chaque année. C’était donc le lieu rêvé pour lancer la Journée internationale de la forêt, placée sous la devise "Promenons-nous dans les bois!". En 2005, la JIF, patronnée par Adolf Ogi, conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU pour le sport au service du développement et de la paix, s’inscrit dans le cadre de l’Année internationale du sport et de l’éducation physique. Le conseiller municipal lausannois Jean-Jacques Schilt a souligné l’importance de la forêt pour les Lausannois. Il a rappelé l’engagement des services de la Ville pour rendre la forêt accessible à la population (voir la brochure "Promenons-nous dans les bois!", fiches "Ne pas déranger s.v.p." et "Visite guidée"). Il a aussi rendu hommage aux associations qui ont participé au succès de cette journée. Pour faire du jogging, du VTT, des promenades, des courses d’orientation ou pour découvrir la na-ture, la moitié de la population se rend au moins une fois par semaine en forêt et y passe une à deux heures. Marie-Luce Romanens, médaillée mondiale de course d’orientation, a invité tout un chacun à venir se dépenser en forêt tout en la respectant: "C’est bon pour la santé. Adoptez un comportement responsable vis-à-vis des habitants des bois" (fiches "En forêt: vive le sport!" et "Fair-play envers la nature"). En Suisse, chacun a libre accès à la forêt. Ce droit acquis ne va pourtant pas de soi – surtout dans des conditions économiques de plus en plus difficiles. Les propriétaires de forêts, qu’elles soient pri-vées ou publiques, ne ménagent pas leurs efforts pour que la population s’y sente bien et puisse en profiter en toute liberté (fiche "Entrée libre"). Le conseiller d’État Charles-Louis Rochat a eu l’occa-sion de rappeler l’engagement des propriétaires publics afin de concilier les enjeux d’une gestion du-rable de la forêt avec les besoins récréatifs de la population (fiche "Tours de propriétaires"). Valeur récréative des forêts: 10,5 milliards de francs par an La forêt représente pour la Suisse une ressource d’une valeur inestimable. C’est ainsi que quelque 85 000 emplois dépendent de l’économie des forêts et du bois. "Or actuellement les entreprises fo-restières et les propriétaires de forêts ne peuvent plus guère gérer leurs forêts en couvrant les coûts". Philippe Roch, directeur de l’Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage (OFEFP), l’a rappelé à Lausanne. C’est pourquoi il s’inquiète pour l’avenir: "Les forêts ne peuvent remplir leurs fonctions que si elles sont bien gérées". À leur valeur économique, qui englobe la pro-tection contre les dangers naturels, s’ajoute le rôle irremplaçable qu’elles jouent dans la nature et la diversité des espèces: "La moitié des espèces animales indigènes vivent dans les bois ou en lisière. Comment d’ailleurs imaginer nos paysages sans forêts, qui grâce à leur fonction de filtrage et de stockage, nous fournissent de l’eau potable pure?". Enfin, les forêts ont une valeur récréative. Selon une étude récente commandée par l’OFEFP, celle-ci se chiffre à 10,5 milliards de francs par an (voir encadré). Pour Philippe Roch, "le défi consiste à trouver un équilibre entre ceux qui travaillent en forêt et n’en retirent pas de revenu suffisant et les utilisateurs de la forêt, qui tirent profit de ce tra-vail" (fiches "Entrée libre", "Tours de propriétaires" et "Ne pas déranger s.v.p."). Service de presse de l’OFEFP Journée internationale de la forêt Service de l’information de la Ville de Lausanne Renseignements: • M. Jean-Jacques Schilt, conseiller municipal en charge de la culture, des sports et du patrimoine, Ville de Lausanne, tél. 021 315 42 00 • M. Etienne Balestra, service des forêts, Ville de Lausanne, tél. 021 315 42 77, 079 310 12 44 • M. Philippe Roch, directeur de l’OFEFP, tél. 079 277 51 88 • M. Adrian Aeschlimann, service de presse de l’OFEFP, tél. 079 277 51 83 • M. Frank Kessler, SILVIVA, coordinateur de la Journée internationale de la forêt JIF 2005, tél. 079 548 14 08 Dossier de presse sur Internet Les publications suivantes peuvent être obtenues dès vendredi 18 mars 2005 (avec embargo jus-qu’au 20 mars 2005, 12h) à l’adresse http://www.environnement- suisse.ch/buwal/fr/medien/presse/artikel/20050320/01156/unterseite00 459/index.html; • Brochure JIF 2005, "Promenons-nous dans les bois!", avec 6 fiches thématiques • Calendrier des manifestations JIF en Suisse • Les forêts de la ville de Lausanne • Étude de l’OFEFP, parue en allemand sous le titre "Der monetäre Wert des Schweizer Waldes für Erholung2, avec un résumé en français À partir du dimanche 20 mars 2005, 12h, on pourra télécharger les contributions suivantes: • Lettre d’Adolf Ogi sur la Journée internationale de la forêt • Discours de MM. Jean-Jacques Schilt, Charles-Louis Rochat, Philippe Roch et de Mme Marie-Luce Romanens à propos de la JIF 2005 Valeur récréative des forêts: 1778 francs par personne et par an Pour la première fois, on dispose de chiffres sur l’utilisation, par l’ensemble de la population, des fo-rêts suisses à des fins de détente. Se fondant sur les frais de transport et de séjour, une étude de l’Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) chiffre la valeur récréative des forêts à 1778 francs par personne et par an. Une extrapolation sur la base de la population âgée de plus de 18 ans et qui prend en compte les coûts pour se rendre du domicile en forêt (coûts de trans-port) et le temps consacré à ce déplacement et au séjour en forêt permet d’arriver au chiffre de 10,5 milliards de francs. Sans la gestion des forêts privées et publiques par leurs propriétaires, une grande partie des activités de loisirs seraient tout simplement impossibles en forêt. Ces propriétaires entretiennent les chemins, évacuent les arbres morts ou nettoient les places de pique-nique. Les nouveaux chiffres concernant la valeur récréative des forêts suisses fournissent des arguments dans la discussion politique sur les prestations d’intérêt général fournies par les propriétaires de forêts. L’étude de l’OFEFP (en allemand avec résumé en français) peut être téléchargée sur le site: http://www.environnement- suisse.ch/buwal/fr/medien/presse/artikel/20050320/01156/unterseite00 459/index.html Renseignements M. Werner Schärer, Directeur des forêts, OFEFP, tél. 031 324 78 36 Mme Claire-Lise Suter, Direction des forêts, OFEFP, tél. 031 324 78 58 / 079 706 09 64 Journée internationale de la forêt: des manifestations toute l’année La Journée internationale de la forêt (JIF) a été lancée dans les années 1970 par la FAO (Organisa-tion des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture). En 1990, l’idée a été reprise en Suisse par l’organisation "Découvrir la forêt" (aujourd’hui SILVIVA). Le but de ces journées est de sensibiliser la population à la forêt et de montrer l’importance de cet écosystème pour la vie en général et pour l’homme en particulier. La Journée internationale de la forêt a lieu le 21 mars. Ses organisateurs la consacrent chaque an-née à un thème différent. En 2005, la devise est "Promenons-nous dans les bois!", car la manifes- tation s’inscrit dans le cadre de l’Année internationale du sport et de l’éducation physique. Lancée au printemps, la Journée de la forêt s’accompagne tout au long de l’année de manifestations locales en forêt. Organisées par des propriétaires de forêts, des entreprises forestières, des associa-tions sportives et d’autres institutions, ces manifestations doivent permettre d’attirer le plus grand nombre de personnes possible en forêt et de les sensibiliser aux fonctions de cet écosystème et aux prestations des propriétaires forestiers (voir liste des activités en annexe). À cette fin, les organisateurs ont élaboré des fiches thématiques. Elles peuvent être obtenues à l’adresse http://www.silviva.ch/jif. Institutions patronnant la Journée internationale de la forêt JIF 2005 Association suisse des forestiers (ASF) ChasseSuisse Économie forestière Suisse (EFS) Fédération suisse de course d’orientation OFEFP Projet "Forêt de montagne" Silviva, éducation à l’environnement et forêt Société forestière suisse (SFS) Station ornithologique suisse de Sempach Swiss Cycling Service des forêts, domaines et vignobles Institut fédéral de recherches sur la forêt, de la Ville de Lausanne la neige et le paysage (WSL)

Ces informations peuvent également vous intéresser: