Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Le Monte San Giorgio fait désormais partie du patrimoine mondial Un site fossilifère mis à l'honneur

    Berne (ots) - Berne/Bellinzona, le 2 juillet 2003

    Le Monte San Giorgio, dans les environs de Lugano (TI), est désormais inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les importantes découvertes paléontologiques faites sur ce site ont été déterminantes pour le Comité du patrimoine mondial. Des milliers de squelettes de sauriens marins et de poissons, dont certains très rares voire uniques, y ont été découverts dès le 19e siècle. Avec la région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn, la Suisse dispose désormais de deux sites naturels inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.

    Le Monte San Giorgio (1096 mètres) s'élève comme une pyramide sur la rive sud du lac de Lugano. Le site de 849 hectares désormais inscrit au Patrimoine mondial s'étend sur les communes de Meride, Riva San Vitale et Bruzino Arsizio. Il est entouré d'une zone tampon de 1400 hectares qui se répartit sur 6 communes. Depuis 1977, tout ce périmètre est une zone cantonale protégée inscrite à l'Inventaire des paysages, sites et monuments naturels d'importance nationale.

    La valeur universelle exceptionnelle du Monte San Giorgio est due à ses couches fossilifères vieilles de 230 à 245 millions d'années et issues de l'ère géologique du Trias moyen. Des conditions de sédimentation particulièrement calmes et un milieu pauvre en oxygène ont favorisé la formation de fossiles très bien conservés sur cinq couches superposées, ce qui permet d'étudier l'histoire de l'évolution de différents groupes d'animaux marins. Jusqu'à présent on y a trouvé plus de 10 000 exemplaires parmi lesquels 30 espèces de reptiles, 80 espèces de poissons et environ 100 espèces d'invertébrés ainsi que de nombreux microfossiles.

    Les instituts paléontologiques des universités de Zurich et Milan notamment ont mené depuis plus de 150 ans des recherches sur le Monte San Giorgio. Le Tessin n'autorise les fouilles qu'à des fins scientifiques. Bien que la richesse du Monte San Giorgio soit connue depuis longtemps au niveau international, les fossiles restent essentiellement exposés dans les musées paléontologiques de Zurich, Lugano et Milan. Quelques pièces se trouvent également au musée des fossiles de Meride.

    Outre des fossiles de grande valeur et très bien conservés, le Monte San Giorgio abrite d'autres richesses naturelles. Plus de 550 espèces de champignons ont été recensées et on y a découvert trois espèces d'araignées qui ont été décrites scientifiquement pour la première fois; à cela s'ajoute une riche flore insubrienne (prairies maigres tessinoises).

      Les couches fossilifères du Monte San Giorgio s'étendent
jusqu'en Italie. Des démarches ont donc été entreprises pour élargir
ce site et en faire un objet transfrontalier du patrimoine mondial.

OFEFP  OFFICE FÉDÉRAL DE L'ENVIRONNEMENT, DES FORÊTS ET DU PAYSAGE Service de presse

Renseignements - M. Marco Molinari, chef de la section Biens culturels et naturels du Département de l'environnement du canton du Tessin, tél. 091 814 37 65, mobile 079 444 25 04 - M. Meinrad Küttel, chef de la section Zones protégées, division Nature et paysage, OFEFP; tél. 031 322 93 24 - M. Markus Felber, Musée des fossiles de Meride (renseignements concernant les aspects scientifiques), tél. 091 630 14 00, mobile 079 444 52 00

Internet Sur le site du Monte San Giorgio: http://www.montesangiorgio.ch

Sur le Patrimoine mondial de l'UNESCO: http://www.unesco.org/whc/nwhc/pages/sites/main.htm

    Le patrimoine mondial: le "prix Nobel" pour les biens culturels et naturels La Liste du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) est un instrument de la Convention sur la protection du patrimoine mondial culturel et naturel. La liste répertorie les sites auxquels le Comité du patrimoine mondial reconnaît une valeur universelle exceptionnelle.

    Grâce à l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial, les sites deviennent la propriété intellectuelle de l'humanité et la communauté internationale doit collaborer pour les préserver. L'inscription sur la Liste du patrimoine mondial résulte, après une demande des Etats sur lesquels se trouvent les sites, d'une procédure d'évaluation stricte.

    La Liste du patrimoine mondial comprend actuellement 730 biens culturels et naturels. Quatre biens culturels se trouvent en Suisse: le couvent de Saint-Gall, le couvent St-Jean-des-Soeurs à Müstair (GR), la vieille ville de Berne et les Tre Castelli à Bellinzone. Le Monte San Gior-gio devient quant à lui le deuxième bien naturel suisse inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité, après la région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn inscrite en 2001.



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: