Bundesamt für Landwirtschaft

Mise à l’enquête des AOC «Damassine», «Vacherin fribourgeois» et «Poire à Botzi»

(ots) - L’Office fédéral de l’agriculture publie les demandes d’enregistrement des appellations d’origine contrôlées (AOC) «Damassine», «Vacherin fribourgeois» et «Poire à Botzi» dans la Feuille officielle suisse du commerce. La Damassine désigne une eau-de-vie élaborée à base d'une petite prune rouge cultivée traditionnellement dans la République et canton du Jura. Les conditions climatiques et les aptitudes pédologiques de l'aire de production, ainsi que le savoir-faire traditionnel des producteurs confèrent à ce spiritueux des qualités appréciées par les connaisseurs. Un parfum de prune sauvage aux accents d'amande amère et d'herbe séchée caractérise la Damassine. Le Vacherin fribourgeois désigne un fromage à pâte mi-dure, en meules rondes de 6 à 10 kg, apte à fondre à basse température. La production du lait sans ensilage, la transformation et l’affinage s’effectuent exclusivement dans le canton de Fribourg. Le Vacherin fribourgeois est un véritable ambassadeur des herbages et du savoir- faire fribourgeois, apprécié autant comme fromage de dessert que dans les fondues «moitié-moitié» et «fribourgeoise» tout au Vacherin. Premier fruit à prétendre à l'AOC, la Poire à Botzi est réservée aux fruits de la variété locale «Petite poire à grappe». Citée dans l'histoire de la région située entre le lac de Neuchâtel et les Préalpes fribourgeoises depuis plus de trois siècles, elle n'a guère émigré de son bassin d'origine. Cette poire se décline sous diverses formes et recettes. On la retrouve en tarte, en vin cuit ou cuite dans un jus caramélisé pour accompagner le ragoût d'agneau. Elle fait partie des menus de fête, en particulier celui de la célèbre Bénichon fribourgeoise. Le produit AOC est commercialisé en fruit frais ou en conserve. Le registre des appellations d’origine et des indications géographiques permet de protéger les noms géographiques ou traditionnels désignant des produits agricoles ou produits agricoles transformés dont l'identité et les principales caractéristiques sont déterminées par leur origine. L’utilisation d’un nom protégé est réservée aux producteurs de l’aire géographique définie qui respectent un cahier des charges précis. La publication des demandes d’enregistrement est soumise à une enquête publique. Toute personne justifiant d’un intérêt digne de protection ainsi que les cantons peuvent s’opposer à l’enregistrement pendant un délai de trois mois. Le registre fédéral des appellations d’origine et indications géographiques compte actuellement 19 enregistrements dont treize AOC et six IGP. Leurs dossiers sont disponibles sous www.blw.admin.ch (rubriques > promotion de la qualité et des ventes > appellations d’origine). Pour de plus amples renseignements: Jacques Henchoz, Section Promotion de la qualité et des ventes, tél. 031 322 26 29 Office fédéral de l’agriculture Service de presse et d'information

Ces informations peuvent également vous intéresser: