Bundesamt für Landwirtschaft

BLW: Comité de la FAO au sujet de l’utilisation d’OGM dans le domaine de l’aide alimentaire

      (ots) - Le Comité national suisse de la FAO (CNS-FAO) a présenté
aujourd’hui à M. James T. Morris, Directeur exécutif du Programme
alimentaire mondial (PAM) de la FAO, sa prise de position sur
l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans le
domaine de l’aide alimentaire. A son avis, chaque pays doit avoir
droit de définir sa propre réglementation concernant l’importation
d’OGM. L’aide alimentaire destinée aux pays qui ne peuvent pas
évaluer les risques liés aux OGM devrait être exempte d’OGM, selon
le CNS-FAO. Ce principe doit être intégré dans les directives
opérationnelles du PAM.

    La livraison d’OGM comme aide alimentaire pour l’Afrique australe a soulevé en été 2002 une vive controverse politique, qui se poursuit actuellement. La Zambie a alors fermement refusé une telle aide alimentaire; d’autres pays ont formulé des réserves. La position du CNS-FAO est conforme au Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques et correspond dans une large mesure à la politique menée par la Suisse dans son aide alimentaire bilatérale.

Le CNS-FAO est un organe consultatif extraparlementaire mis sur pied par le Conseil fédéral pour traiter de toute question concernant l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ainsi que l’alimentation mondiale. Il compte 18 membres représentant diverses organisations non-gouvernementales qui travaillent notamment dans les domaines du développement, de l’économie, de l’agriculture et de la science. La prise de position complète du CNS-FAO est disponible en ligne sous le lien suivant: www.blw.admin.ch

Pour de plus amples renseignements: Anton Kohler, chef du Secrétariat suisse pour la FAO, tél. 031 322 25 62

Office fédéral de l’agriculture Service de presse et d'information



Plus de communiques: Bundesamt für Landwirtschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: