Bundesamt für Energie

Parution du 2e rapport annuel de SuisseEnergie: le cap suivi est le bon

Berne (ots) - Le 2e rapport annuel montre que le programme SuisseEnergie a accru son impact, mais que son action est encore insuffisante pour permettre à la Suisse d’atteindre ses objectifs énergétiques et climatiques. SuisseEnergie est un programme réalisé en partenariat par la Confédération, les cantons, les communes, les agences, les organisations de défense des consommateurs et les milieux économiques. Conformément au mandat du Conseil fédéral, il doit permettre à la Suisse d’atteindre ses objectifs énergétiques et climatiques et de mettre en place un approvisionnement durable, le tout par une utilisation rationnelle de l’énergie et le recours aux énergies renouvelables. Un impact bien plus fort SuisseEnergie et le programme Energie 2000 qui l’a précédé ont contribué à réduire en 2002 la consommation finale suisse d’énergie de 5,9 %. Les consommateurs ont ainsi vu leur facture énergétique s’alléger de 1,4 milliard de francs. Par ailleurs, les investissements dans les nouvelles technologies et les énergies renouvelables se sont élevés à au moins 900 millions de francs, tandis que les gains en termes d’emploi sont estimés à près de 6000 années-personnes. L’optimisation de l’efficacité énergétique améliore la compétitivité de l’économie suisse et les chances d’exportation des produits à bon rendement énergétique. Sans Energie 2000 et SuisseEnergie, les émissions de CO2 produites par la Suisse seraient supérieures de 6 à 9 % à leur niveau actuel. En outre, le programme a nettement amélioré son rapport coût/utilité puisque chaque kilowattheure économisé a coûté 0,5 centime à la Confédération en 2002 contre 0,8 centime l’année précédente. La réalisation des objectifs contenus dans la loi sur l’énergie et dans celle sur le CO2, de même que dans le Protocole de Kyoto, exige néanmoins un accroissement des efforts. Plus les résultats obtenus par SuisseEnergie grâce aux mesures librement consenties, aux mesures d’encouragement et aux prescriptions légales seront probants, moins le niveau de la taxe sur le CO2 prévue par la loi sur le CO2 sera élevé. Les points forts de l’année 2002 SuisseEnergie a pu intensifier et développer ses activités en 2002, comme le prouvent les quelques exemples ci-après tirés du rapport annuel: - Signature d’une convention avec l’industrie du ciment – la première dans le secteur industriel –, aux termes de laquelle les émissions de CO2 devraient baisser d’ici à 2010 de 55 % par rapport à 1990. - Réalisation de campagnes en relation avec l’introduction de l’étiquetteEnergie pour les appareils ménagers et les voitures, avec comme résultat une transparence accrue en matière de consommation d’électricité et de carburant. - Réalisation de programmes d’encouragement cantonaux pour un montant de 56 millions de francs (soutenus par la Confédération sous forme de contributions globales s’élevant à 13 millions) avec de nouvelles priorités, p. ex. MINERGIE. Durant l’année sous revue, plus de 2000 bâtiments ont été certifiés MINERGIE. - Augmentation du nombre de Cités de l’énergie (94 en juin 2003) et des Bourses solaires (plus de 60 % de tous les consommateurs y ont accès). - Augmentation du nombre d’entreprises impliquées dans les conventions (il y en avait 1000 environ en juin 2003). - Obligation pour les automobilistes de suivre dès le 1er avril 2003 des cours de conduite écologique (Eco-Drive®) dans le cadre de l’examen de conduite. 36 000 nouveaux conducteurs ont été formés durant l’année sous revue. - Record des ventes de pompes à chaleur, avec 7500 unités de plus en plus efficaces. Dans sa première partie, le nouveau rapport présente brièvement le mandat, les objectifs et les moyens d’action du programme SuisseEnergie. La seconde partie tire le bilan de l’année sous revue, présente des perspectives et les conclusions qui en découlent. Le rapport comprend également un CD-ROM contenant des informations détaillées sur les activités des partenaires, les analyses des effets et les projets. Le «2e Rapport SuisseEnergie 2002/2003» peut être obtenu gratuitement auprès de l’OFCL, Diffusion des publications, 3003 Berne, ou à l’adresse Internet www.bbl.admin.ch/bundespublikationen en mentionnant le numéro de commande n° 805.950.02 d,f,i ou e. Le rapport sans CD-ROM peut être consulté dans Internet, sous: http://www.suisse-energie.ch/internet/03024/index.html?lang=fr Berne, le 3 novembre 2003 Office fédéral de l’énergie Renseignements: Hans Luzius Schmid, directeur suppléant de l’OFEN, chef du programme SuisseEnergie, tél. 031 322 56 02

Ces informations peuvent également vous intéresser: