Bundesamt für Statistik

Accords salariaux conclus pour 2005

(ots) - Accords salariaux conclus pour 2005 Hausse des salaires de 1,6% convenue par les partenaires sociaux Les partenaires sociaux signataires des principales conventions collectives de travail (CCT) se sont accordés pour 2005 sur des augmentations nominales de salaires s’élevant à 1,6% en moyenne. Le niveau des salaires minimaux fixés dans les CCT a été relevé de 0,9 %. C’est ce que révèle la dernière enquête de l’Office fédéral de la statistique (OFS) sur les accords salariaux. Les négociations salariales pour 2005 se sont déroulées dans le cadre de 44 CCT et ont concerné près d’un million de salariés. Salaires effectifs : croissance de 1,6% L’augmentation des salaires effectifs, convenue dans le cadre des principales CCT, s’élève en moyenne à 1,6% en termes nominaux. Avec un taux de renchérissement estimé à 1% pour 2005, le pouvoir d’achat des salaires devrait ainsi légèrement augmenter. Tandis que les augmentations prononcées des salaires en 2001 (+2,9%) et 2002 (+2,6%) faisaient suite à la phase de croissance économique de 1997 à 2000, les adaptations salariales de 2003 (+1,4%) et de 2004 (+1,1%) attestaient des incertitudes et de la légère récession économique caractéristiques de la période de 2001 à 2003. En automne 2004, lors des négociations salariales pour 2005, malgré le constat de la stagnation de l’emploi, de bonnes perspectives conjoncturelles prévalaient. Dans le secteur secondaire les salaires sont relevés de 1,4% en 2005, soit d’environ un point de plus par rapport à 2004 (+0,5%). Cette évolution est due principalement au secteur de la construction, où l’adaptation salariale passe de 0,4% en 2004 à 1,5% en 2005. Dans le secteur tertiaire la hausse nominale des salaires est la plus élevée (+1,8%). Les plus fortes hausses des salaires ont été enregistrées dans les transports terrestres (+2,5%), les postes et télécommunications (+2,4%) et les activités récréatives, culturelles et sportives (+1,9%). A l’opposé, les branches de la fabrication de meubles, de bijoux et autres activités manufacturières (+0,9%), de l’industrie automobile (+0,9%) et des services auxiliaires des transports (+0,8%) ont connu les adaptations salariales les plus faibles. Augmentation salariale attribuée en majorité collectivement En 2005, la hausse des salaires de 1,6% se répartit à hauteur de 1% attribué à titre collectif et de 0,6% accordé à titre individuel. La part des augmentations salariales accordée à titre collectif avait atteint son niveau le plus bas en 1998 (20%) puis était remontée jusqu’à 73% en 2001. En 2002, elle retombait de vingt points pour se maintenir, en 2003 et 2004, autour des 50%. L’adaptation des salaires effectifs accordée à titre collectif regagne en importance en 2005 (63%). Dans le secteur secondaire l’adaptation des salaires attribuée à titre collectif prédomine largement (86%). Dans le secteur tertiaire, l’augmentation des salaires se répartit, à parts égales, entre les modes individuel et collectif. Salaires minimaux: hausse de 0,9% La hausse nominale moyenne des salaires minimaux s’élève à 0,9% en 2005. Dans le secteur secondaire l’adaptation de 1,6%, plus prononcée, est à attribuer principalement au secteur de la construction qui affiche une hausse de 2,1%. Dans le secteur tertiaire la hausse des salaires minimaux est égale à l’adaptation nominale moyenne (+0,9%). Les plus fortes hausses de salaires minimaux ont été enregistrées dans le commerce de gros (+3,1%), l’industrie de l’habillement (+2,7%), la construction (+2,1%) et les autres services fournis aux entreprises (+1,8%). A l’opposé, dans l’industrie automobile, le commerce et la réparation de véhicules automobiles, les transports terrestres et les services personnels, les salaires minimaux restent inchangés. OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse Renseignements: Didier Froidevaux, OFS, section Salaires et conditions de travail, tél. : 032 713 67 56 Nouvelles parutions: Accords salariaux conclus pour 2005 – Conventions collectives de travail, n° de commande : 318-0500. Prix : Fr. 6.—, disponible fin 2005 Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46 Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/ Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: