Bundesamt für Statistik

L'indice suisse des prix de la construction en octobre 2002 Prix toujours à la baisse dans le secteur de la construction

Neuchâtel (ots) - Selon l'indice des prix de la construction établi par l'Office fédéral de la statistique (OFS), les prix de la construction ont subi une nouvelle baisse entre avril 2002 et octobre 2002 (-0,9%). L'évolution négative enregistrée lors des deux semestres précédents (-0,1% et -0,7%) s'est ainsi légèrement accentuée. Le recul des prix a touché le bâtiment (-0,8%) et le génie civil (-1,1%) dans une mesure assez semblable. Les prix dans le bâtiment n'ont diminué que depuis cette année, alors que la tendance à la baisse dans le génie civil a été amorcée en 2001 déjà. Au cours des années précédentes, ce dernier secteur avait connu des hausses de prix plus importantes que le bâtiment. Entre octobre 2001 et octobre 2002, la construction dans son ensemble a accusé un fléchissement des prix de 1,5% (-1,1% dans le bâtiment et - 3,0% dans le génie civil). Le recul des prix intervient dans une conjoncture défavorable pour la construction. Les réserves de travail et les entrées de commandes s'inscrivent toujours à la baisse au cours du semestre sous revue. L'évolution négative des entrées de commandes continue d'affecter la construction de logements mais aussi - de manière plus marquée - la construction de bâtiments industriels et artisanaux et les travaux publics. Recul de même ampleur dans le bâtiment et le génie civil Le secteur du bâtiment (comprenant les résultats de la construction d'immeubles administratifs et d'immeubles d'habitation ainsi que de la rénovation d'immeubles d'habitation) a enregistré une nouvelle baisse des prix pendant la période sous revue par rapport au semestre précédent. La tendance s'est un peu renforcée (-0,8%). Les diminutions principales sont dues à une baisse des prix dans les travaux de déblaiement et de préparation du terrain (-2,1% en moyenne), dans les installations électriques (-3,0% en moyenne) ainsi que dans le financement à partir du début des travaux (-4,5% en moyenne). On a en revanche observé une hausse des prix moyenne de 0,8% dans le domaine des honoraires des architectes et des ingénieurs. Après avoir reculé assez fortement lors des deux semestres précédents, les prix du secteur du génie civil (comprenant les résultats de la construction de routes et de passages inférieurs) ont continué de fléchir pendant la période sous revue, mais de manière un peu atténuée (-1,1%). Le recul de l'indice résulte d'une baisse de prix dans quasiment toutes les positions. Les diminutions les plus nettes ont été observées dans les travaux de déblaiement et de préparation du terrain (-2,0%), dans les petits tracés (-1,4%) pour la construction de routes, dans les installations électriques (- 2,0%) et dans les petits ouvrages en béton (-1,9%) pour la construction de passages inférieurs. Les honoraires des architectes et des ingénieurs ont légèrement augmenté (+0,2% dans la construction de routes et +1,8% dans celle de passages inférieurs). Honoraires des architectes et des ingénieurs Les honoraires des architectes et des ingénieurs ont fait pour la première fois l'objet d'un relevé en avril 2002. Comme valeur de départ de ce nouvel indice, on a pris le niveau de l'indice général de chaque objet en avril 2002 (intégration neutre pour l'indice). En octobre 2002, il a ainsi été possible de publier pour la première fois des indices spécifiques pour les honoraires avec les taux de variation semestrielle correspondants. Evolution des prix dans les grandes régions L'évolution des prix de la construction est toujours variable selon les grandes régions. Les écarts entre ces dernières restent moins grands dans le bâtiment que dans le génie civil, où ils sont très marqués. Pour ce qui est du secteur du bâtiment, les variations de prix sont comprises entre -1,6% (Espace Mitteland) et +0,3% (Suisse centrale). Cette dernière est la seule grande région à enregistrer une hausse des prix. Si l'on considère l'évolution annuelle, la région de Zurich sort du lot, avec un recul de 2,9%, tandis que les autres grandes régions présentent des variations de prix situées entre +0,9% (Région lémanique) et -1,4% (Espace Mitteland). En suivant l'évolution à plus long terme, on observe en particulier une hausse des prix nettement supérieure à la moyenne dans la région lémanique. En ce qui concerne le secteur du génie civil, les évolutions des différentes régions demeurent très contrastées. Le Tessin (+4,6%), la Suisse orientale (+0,5%) et la Suisse du Nord-Ouest (+0,4%) affichent une hausse des prix, à l'inverse des autres régions, où le recul des prix est parfois considérable. Ce dernier est particulièrement fort dans la région lémanique (-4,6%). Si l'on examine l'évolution à plus long terme, la Suisse du Nord-Ouest accuse une baisse très supérieure à la moyenne, alors que le Tessin enregistre la plus forte progression. Dans les autres régions, les indices des prix sont très proches les uns des autres. OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d'information Renseignements: Yves-Alain Guillod, OFS, Section des prix et de la consommation, tél.: 032/713 61 45 Eduard Schirach, OFS, Section des prix et de la consommation, tél.: 032/713 61 71 Prochaine parution: Office fédéral de la statistique, Indice suisse des prix de la construction, octobre 1998 = 100. Résultats d'octobre 2002, Neuchâtel, janvier 2003. Commandes: 032 713 60 60, fax: 032 713 60 61, e-mail: Ruedi.Jost@bfs.admin.ch Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à l'adresse http://www.statistique.admin.ch 16.12.02

Ces informations peuvent également vous intéresser: