Bundesamt für Statistik

Immigration et naturalisation La population de notre pays comprend un tiers d'immigrés ou de descendants d'immigrés

Neuchâtel (ots) - En 2001, la population suisse comptait 2,1 millions d'adultes et de jeunes dont la présence était liée directement ou non à l'immigration: deux tiers de ces personnes ont immigré en Suisse, les autres sont nées dans notre pays, mais ont au moins un parent immigré. Un quart des personnes de nationalité étrangère font partie de la deuxième ou de la troisième génération et un citoyen suisse sur dix a été naturalisé. Ces informations proviennent d'une analyse de l'Office fédéral de la statistique (OFS). Une personne sur cinq est née à l'étranger En 2001, 2,1 millions d'immigrés et de descendants d'immigrés de 15 ans ou plus vivaient en Suisse. Si l'on y ajoute les quelque 300'000 enfants de moins de 15 ans, cette population représentait environ 2,4 millions de personnes, soit 33% de la population résidante permanente en Suisse. Le nombre des immigrés âgés de 15 ans ou pluss'élevait à 1,35 million et celui des enfants de 0 à 14 ans également nés à l'étranger se montait à environ 85'000. Près d'un cinquième des personnes vivant actuellement en Suisse ne sont donc pas nées ici, mais ont immigré en Suisse. Neuf immigrés sur dix étaient de nationalité étrangère en arrivant en Suisse Parmi la population immigrée, 93'000 personnes d'au moins 15 ans (7% de cette population) étaient de nationalité suisse à la naissance. Il s'agit pour la plupart de Suisses de l'étranger, qui sont revenus au pays. Neuf immigrés sur dix sont arrivés en Suisse en tant qu'étrangers. Parmi eux, 961'000 personnes d'au moins 15 ans (75% des immigrés étrangers) ne disposent actuellement que d'un passeport étranger. Il en va de même pour environ 76'000 enfants de moins de 15 ans. Toutes ces personnes font partie de la première génération d'étrangers. Les descendants d'immigrés représentent un cinquième des personnes nées en Suisse En 2001, 4,6 millions de personnes âgées de 15 ans ou plus vivaient en Suisse et y étaient nées; c'était le cas de 1,15 million d'enfants de moins de 15 ans (estimation). Dans quatre cinquièmes des cas, les deux parents sont aussi nés en Suisse. Une personne sur cinq née en Suisse est descendante d'immigrés, c'est-à-dire qu'au moins un de ses parents est né à l'étranger. Les personnes dont les deux parents sont nés à l'étranger représentent 38% des descendants d'immigrés. Chez celles qui n'ont qu'un parent immigré, il s'agit de la mère dans 39% des cas et du père dans 23% des cas. Un étranger sur quatre fait partie de la deuxième ou de la troisième génération 330'000 des personnes nées en Suisse de 15 ans ou plus étaient de nationalité étrangère à la naissance et près de la moitié d'entre elles (170'000 personnes) n'a toujours pas aujourd'hui le passeport suisse. D'après l'enquête suisse sur la population active (ESPA), 150'000 étrangers de 15 ans ou plus font partie de la deuxième génération, c'est-à-dire qu'ils sont nés en Suisse de parents étrangers ayant immigré. 20'000 sont des étrangers de la troisième génération. Il s'agit de personnes dont le père ou la mère fait partie de la deuxième génération et a donc également vu le jour en Suisse. Par ailleurs, la population résidante permanente en Suisse comptait également 195'000 enfants de moins de 15 ans de la deuxième ou de la troisième génération d'étrangers en 2001. Faute des bases statistiques nécessaires, l'attribution de ces enfants à une catégorie bien définie n'est toujours pas possible aujourd'hui. Un citoyen suisse sur dix a été naturalisé 473'000 personnes âgées de 15 ans ou plus, qui étaient de nationalité étrangère à la naissance, avaient le passeport suisse en 2001. Un citoyen suisse sur dix a donc été naturalisé. Par ailleurs, on estime à 25'000 le nombre des enfants de moins de 15 ans qui se sont fait naturaliser depuis 1986. Un peu plus du tiers des personnes naturalisées sont nées en Suisse. Selon les estimations de l'OFS, environ 738'000 personnes de nationalité étrangère pourraient actuellement obtenir le passeport suisse. Elles remplissent en effet les conditions requises par la législation fédérale quant à la durée de leur séjour en Suisse (avoir été domicilié au moins pendant 12 ans en Suisse ou au moins 5 ans pour les conjoints étrangers dans les couples mixtes). L'adoption du message du Conseil fédéral concernant le droit de la nationalité des jeunes étrangers et la révision de la loi sur la nationalité, en discussion au Parlement, aurait pour effet d'accroître le nombre des personnes susceptibles d'être naturalisées. OFFICE FEDERAL DE LA STATISTIQUE Service d'information Renseignements: Marcel Heiniger, OFS, Section de l'évolution de la population, tél. 032 713 68 74 Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à l'adresse http://www.statistique.admin.ch 13.09.02

Ces informations peuvent également vous intéresser: