Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Scooter catégorie F (50 cm3): Le TCS a testé les cinq scooters les plus vendus de Suisse

Emmen (ots) - Le scooter revient en force. Le nombre de ces deux-roues mis en circulation ne cesse de croître depuis 1996. Ce développement est notamment dû au succès de la catégorie F (50 cm3). Le jeune public est particulièrement séduit par ces engins drôles et colorés. Pour piloter un scooter de la catégorie F, il suffit en effet d'avoir 16 ans. Les cinq scooters catégorie F testés se prêtent particulièrement bien aux déplacements en ville. Propulsés par des moteurs de 50 cm3, ils sont limités à 45 km/h. Leur transmission automatique est à variation continue. Ces engins présentent des lignes sportives et un décor très voyant. Si les matériaux choisis sont généralement de bonne qualité, la finition laisse parfois à désirer. Tous les scooters testés possèdent des freins à disque à l'avant et à l'arrière, des clignotants et des rétroviseurs. La richesse de l'équipement se reflète dans les prix qui varient entre CHF 3'860.- (Piaggio) et CHF 4'685.- (Yamaha). Différents comportements routiers Les cinq scooters testés se distinguent nettement par leur comportement routier. Doté d'un monobras oscillant à l'avant, le Peugeot Speedfight paie son confort par une tenue de cap réduite. Montés de roues à 12 ou 13 pouces, tous les concurrents sont munis de freins à disques à l'avant et à l'arrière. Le champion du freinage était le Peugeot qui s'est arrêté après 7,83 m seulement à partir 40 km/h (9,07 m pour le Honda SZX 50S). Bien que bridés à 45 km/h, ces scooters sont vifs et rapides, à l'exception du Yamaha qui a manifesté de légères faiblesses en accélération et reprise. Le confort des cinq scooters testés dépend surtout de la position assise du pilote. Tous les modèles sont équipés de deux places, mais le passager n'est pas toujours très à l'aise. Ainsi, l'Aprilia et la Yamaha ne conviennent guère à de longues sorties à deux, car la surface d'assise est trop petite et manque de confort. Les banquettes des Honda, Peugeot et Piaggio sont plus généreuses et plus agréables. Détail réjouissant: tous les candidats ont respecté les normes pour les gaz d'échappement lors des essais au LFEM à Dübendorf. Cela dit, ces engins émettent sensiblement plus de substances nocives que des voitures de tourisme. Lors des mesures du bruit, quatre scooters ont dépassé le seuil légal. Seul le Yamaha était conforme aux prescriptions. Les scooters 50 cm3 sont conçus pour offrir une mobilité maximale à un prix minimum. Les coûts kilométriques calculés dans le courant de ce test s'échelonnent entre 31 ct./km (Aprilia) et 35 ct./km (Yamaha) pour un kilométrage annuel de 6000 km. Les intervalles entre les services sont en moyenne de 4200 km. Le coût des services pour 15'000 km varie entre CHF 515.- (Aprilia) et CHF 687.- (Peugeot). Les intervalles doivent être strictement respectés faute de quoi la garantie est réduite. Dans la discipline de la consommation, ces moteurs deux-temps à allumage se placent à peu près au même niveau (env. 3,8 l/100 km). Le plus économique, l'Aprilia SR 50 Ditech qui est équipé d'une nouvelle technique à injection directe, distance toutefois largement ses concurrents en se contentant de 2,5 l/100 km. Un scootériste attentif en vaut deux Assurance «Easy Pack Scooter F» est une assurance complète et avantageuse que le TCS propose aux jeunes de 16 à 25 ans. Ce paquet comprend la responsabilité civile, la casco partielle, la protection juridique ainsi que l'assistance/dépannage du TCS. Qui plus est, les assurés Easy Pack ont droit à un bon de 50 francs à faire valoir sur un cours de perfectionnement «Scooter-Compact» au Centre de sécurité routière TCS de Stockental. Conseils et équipement La conduite d'un scooter impose les mêmes précautions que celle d'une moto lourde. Il est donc absolument conseillé de suivre un cours de perfectionnement. Le TCS offre des cours spécialement adaptés à la catégorie F dans son Centre de sécurité routière de Stockental. Cet enseignement est donné par des instructeurs professionnels (tél. 033 341 83 83). Pour rouler en scooter 50 cm3, il faut être correctement équipé et vêtu: casque répondant à la norme ECE, veste à moto avec renforts, ceinture protégeant les reins, gants, pantalon renforcé, chaussures solides montant au-dessus de la cheville. Des bandes réfléchissantes améliorent la visibilité de nuit et par mauvais temps. Une tenue vestimentaire adaptée réduit sensiblement le risque de blessure en cas de chute. Conclusion: il ne faut jamais économiser sur l'équipement, donc sur la sécurité, en achetant une moto. Conseil pour l'achat Il est vivement recommandé de soigneusement comparer les marques avant de faire son choix. Ne pas se laisser impressionner par un décor spectaculaire, mais faire un essai routier prolongé. Le confort de conduite varie en effet aussi en fonction de la taille. ots Originaltext: TCS Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Marcel Bachmann chef de projet tél. +41/41/267'18'23 E-mail: mbachmann@tcs.ch Pour plus d'informations sur le test de scooters, consulter Touring no 6 du 11 avril 2002 ou le site Internet www.tcs.ch. Service des médias Chemin de Blandonnet 4 Case postale 820 CH-1214 Vernier/Genève Tél. +41/22/417'27'35 Fax +41/22/417'27'22 Internet: www.tcs.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: