comparis.ch AG

comparis.ch sur la façon dont les Suisses se procurent leur téléphone portable - Le petit Jésus n'apporte pas de portable

Ein Dokument

Zürich (ots) - Remarque : le graphique «Raisons de l'achat d'un nouvel appareil» peut être téléchargé en format pdf sur www.presseportal.ch/fr/pm/100003671.

D'après une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur Internet, 8 utilisateurs sur 10 achètent leur portable eux-mêmes, il s'agit rarement d'un cadeau. La raison principale pour laquelle ils achètent un nouvel appareil est que leur ancien téléphone est cassé. La plupart des clients prolongent leur contrat lors de l'achat. Les vieux portables sont soit gardés, soit donnés, ou encore recyclés.

Lors des achats de Noël ces prochains jours, les téléphones portables ne devraient que rarement se retrouver sur la liste de Monsieur et Madame Tout-Le-Monde. Une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur Internet, montre en effet que très peu de personnes reçoivent un téléphone portable pour Noël. Seuls 2 % des utilisateurs déclarent avoir reçu leur téléphone portable en déballant les cadeaux sous le sapin. Dans l'ensemble, peu de téléphones sont offerts : seuls 15 % des participants en ont reçu un comme cadeau. L'acheter soi-même est la règle, en tout cas pour 78 % des personnes interrogées. Ils sont 7 % à s'être procurer un téléphone portable par un autre moyen, en le recevant de leur employeur par exemple. À la mi-novembre, l'institut d'études de marché Link a, sur demande de comparis.ch, interrogé, dans toute la Suisse, 1162 personnes âgées de 15 à 74 ans et possédant un téléphone portable. Parmi les participants, 46 % déclarent posséder un téléphone portable traditionnel et 54 % utilisent un smartphone avec écran tactile et Internet.

Raison principale d'un nouvel achat : l'ancien téléphone est cassé comparis.ch s'est également intéressée aux raisons poussant les utilisateurs à acheter un nouveau téléphone portable. Pour 39 % des personnes interrogées, la raison principale est que le téléphone est cassé. Pour 29 %, l'appareil ne correspond plus à leurs attentes. Ils sont 23 % à avoir acheté un nouveau téléphone meilleur marché parce qu'ils ont prolongé leur contrat chez leur opérateur. Seuls 16 % se sont acheté un nouveau téléphone ou smartphone parce qu'un nouveau modèle est sorti. Ralf Beyeler, expert en télécommunications chez comparis.ch, commente les résultats de cette enquête : « La plupart des participants ne veulent donc pas toujours posséder le téléphone dernier cri. C'est étonnant lorsqu'on pense aux longues files devant les magasins Apple ».

S'agissant des utilisateurs de smartphone, un autre tableau se dessine néanmoins : ceux-ci ont tendance à acheter un nouvel appareil parce qu'un nouveau modèle existe. Ainsi, 24 % ont acheté un nouveau smartphone parce qu'il s'agissait d'un tout nouvel appareil. Et 41 % des utilisateurs de smartphone déclarent avoir acheté un nouveau modèle parce que leur ancien téléphone n'aurait plus répondu à leurs attentes. Pour 28 %, le contrat venait à échéance et ils ont profité de l'occasion. Ils sont 31 % à avoir acheté un nouvel appareil parce que l'ancien était cassé.

Un smartphone sur deux vendu l'année dernière Le fait que les utilisateurs de smartphone s'achètent plus facilement un nouvel appareil que les utilisateurs de portable traditionnel est confirmé par les réponses que les participants donnent lorsqu'on leur demande depuis combien de temps ils possèdent leur appareil. Ainsi, un utilisateur sur deux s'est acheté un smartphone au cours de l'année dernière. Pour ce qui est des utilisateurs de téléphone portable, la moitié possède son appareil depuis deux ans ou plus. Ralf Beyeler fait un premier résumé : « Les utilisateurs de smartphone ont pour la plupart des appareils neufs et s'en achètent facilement un nouveau. En bref : cette clientèle réagit plus vite aux nouveaux lan-cements de produits ».

Parmi les personnes interrogées, la plupart utilisent la possibilité d'acquérir un téléphone portable à prix réduit grâce à la prolongation de leur contrat. Entre l'acheteur d'un smartphone et l'acheteur d'un téléphone portable traditionnel, les différences sont cependant énormes. À peine la moitié (47 %) des utilisateurs de smartphone a prolongé son contrat chez le même opérateur afin d'acheter un appareil moins cher. Ils sont 14 % à avoir changé d'opérateur, et seulement 16 % à avoir payé le prix plein. Parmi les utilisateurs de portable, 34 % ont prolongé leur contrat chez le même opérateur, alors que 38 % ont acheté leur téléphone sans réduction chez leur opérateur. « Dans de nombreux cas, les clients feraient mieux de prendre un tarif intéressant sans téléphone et d'acheter leur appareil sur le marché libre. De nombreux clients se laissent toujours aveugler par la gratuité du téléphone », explique Ralf Beyeler. Il ajoute : « Il est important d'analyser l'ensemble des coûts sur la durée minimale du contrat. Pour les smartphones aussi, pour lesquelles ce sont surtout les modèles à prix réduit qui font l'objet de publicité ».

Vieil appareil : séparation difficile Si vous achetez un nouvel appareil, vous avez en principe un ancien à recycler. Parmi les personnes interrogées possédant un téléphone portable, 38 % ont toujours leur ancien téléphone. Ils sont 19 % à avoir donné leur vieux portable, 14 % à l'avoir rapporté au vendeur et 10 % à l'avoir recyclé ». « De nombreux consommateurs gardent leur ancien téléphone portable afin d'en avoir un deuxième en cas de panne », explique Ralf Beyeler.

Contact:

Ralf Beyeler
Expert en télécommunications
Téléphone : 044 360 34 00
Courriel : media@comparis.ch
http://fr.comparis.ch/telekommunikation



Weitere Meldungen: comparis.ch AG

Das könnte Sie auch interessieren: